Comment soigner le psoriasis ?

Portail bien-être vous dit tout sur le psoriasis, maladie de peau courante : ses différents types, ses causes, ses symptômes, ses traitements...

Psoriasis : définition, symptômes, causes et types

Affection bénigne de la peau, le psoriasis est une maladie très courante, qui touche entre 2 et 5% de la population française et mondiale. Bien qu’il ne soit pas encore possible de le guérir. On vit avec le psoriasis, il n’y a pas de traitement définitif , il existe de nombreux traitements et autres remèdes pour en atténuer voire éliminer les symptômes. Mais avant de voir ces solutions, il est important de savoir ce qu’est le psoriasis.

Qu’est-ce que le psoriasis ?

Le psoriasis est une affection dermatologique dite bénigne due à un dysfonctionnement du système immunitaire et qui touche principalement la couche superficielle de la peau. Cette irritation se manifeste par une inflammation qui s’accompagne d’une accélération excessive du renouvellement des cellules de la peau, provoquant ainsi des plaques rouges épidermiques. Le terme psoriasis vient directement du grec ancien signifiant « éruption galeuse ». Ces inflammations sont sources de démangeaisons pour la personne atteinte. Le psoriasis n’est pas physiquement douloureux en soi (hormis dans le cas du rhumatisme psoriasique), par contre il peut être la source de douleur morale importante allant jusqu’à la dépression, douleur provoquée par la gêne face au regard des autres.

Le psoriasis se présente dans 80% des cas sous formes de plaques ou gouttes. Elles se répandent sur différentes parties du corps et elles peuvent parfois atteindre certains organes internes.

Le psoriasis est une maladie auto-immune : la peau interprète les frottements ou les contacts prolongée de la peau avec un tissu par exemple, comme une agression, dont elle se protège en surproduisant des cellules épidermiques, appelées squames. Voilà pourquoi le psoriasis est souvent localisé sur des zones de frottement comme les articulations (coudes, genoux).

Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte pour développer un psoriasis :

Le facteur génétique : la science fait état d’un bouquet de gênes agencé d’une façon particulière qui rendrait susceptible de développer la maladie. Cet agencement peut relever d’un hasard de la génétique ou bien d’un facteur héréditaire (dans 30% des cas seulement).

Le facteur psychologique : un choc émotionnel (perçu ou non comme tel), un stress peuvent déclencher une poussée de psoriasis.

Autres facteurs possibles : les problèmes hépatiques ou digestifs peuvent être également une source d’apparition de psoriasis.

Le tabagisme ou l’alcoolisme excessif sont parfois parmi les causes d’apparition de cette inflammation épidermique. La prise de certains médicaments peut également déclencher une crise de psoriasis.

Cette maladie de peau peut atteindre plusieurs parties du corps dont le cuir chevelu, les coudes, les genoux et les pieds, mais également les articulations. Les poussées psoriasiques qui provoquent de l’inconfort dans la vie quotidienne et de fortes démangeaisons sont causées par de nombreux facteurs que nous détaillerons plus loin.

Cette maladie inflammatoire de la peau touche officiellement2% à 5% de la population française, peu importe l’âge ou le sexe de la personne. Cette statistique ne peut être qu’approximative (du simple à plus du double) puisqu’elle ne peut recenser que les cas «déclarés» de psoriasis. Or de nombreuses personnes atteintes par cette pathologie l’ignorent. Le psoriasis ne prend pas toujours l’aspect d’un problème dermatologique grave. De ce fait, nombreux sont ceux qui ne consultent pas sur le sujet. En outre, 60% des personnes atteintes par le psoriasis renoncent à se soigner, souvent parce que les traitements proposés par l’allopathie sont lourds, inconfortables ou potentiellement néfastes de par leurs effets secondaires. De nombreux médecins parlent d’une statistique plutôt autour de 10%, de par leur expérience quotidienne.

Le psoriasis peut apparaître à tout moment de la vie même si le pic le plus important se situe entre 15 et 40 ans. Les premières crises psoriasiques peuvent même apparaître dès le plus jeune âge, chez le nourrisson, même si les cas sont rares. Toutefois, le fait que la maladie survient très tôt ne signifie pas une sévérité plus forte. Par contre, cela peut laisser penser à de plus nombreux cas de récidives les années à venir.

Comment évaluer la sévérité du psoriasis ?

Il est communément parlé de 3 niveaux de sévérité du psoriasis. Ces niveaux correspondent à l’étendue du psoriasis : s’il recouvre moins de 3% de la peau, on parle de psoriasis léger.

S’il envahit jusqu’à 10% de l’épiderme, on parle alors de psoriasis modéré.

Au-delà de 10%, le psoriasis est qualifié de sévère.

Un psoriasis sévère n’est pas nécessairement plus difficile à blanchir ou éliminer qu’un psoriasis léger, par contre le traitement sera plus lourd, puisque les zones sont plus importantes.

Il n’existe pas encore de solution miracle contre cette maladie de peau et la médecine n’a pas encore répondu à la question « Comment soigner le psoriasis définitivement ? » mais plusieurs soins, remèdes ou crèmes ont été mis au point afin de soulager les démangeaisons et réduire l’étendue des plaques. Il est également possible d’avoir recours à un traitement naturel et non médicamenteux.

Quels sont les symptômes de cette maladie de peau ?

Pouvant toucher aussi bien un adulte qu’un enfant, il s’agit d’une pathologie non contagieuse. Cette maladie inflammatoire concerne essentiellement la peau mais peut aussi atteindre les muqueuses, voire dériver vers un psoriasis arthritique.

Au cours de l’évolution de la maladie, des rougeurs et des croûtes pelliculaires blanchâtres, appelées squames, apparaissent sur les zones touchées, généralement au niveau des coudes, des genoux, des ongles, des mains et des pieds.

Quelles sont les causes du psoriasis ?

Le psoriasis est une maladie de peau qui provoque de l’inconfort dans la vie de tous les jours, notamment à cause des fortes démangeaisons qu’il génère. Les personnes atteintes de psoriasis arthritique ressentent également des douleurs. Le psoriasis fait parfois souffrir moralement en raison de son aspect inesthétique et disgracieux.

L’origine de ce problème de peau est génétique. Il peut se transmettre d’un membre d’une famille à un autre, de génération en génération dans 30% des cas.  Cette affection de l’épiderme est souvent déclenchée par un stress particulier ou un choc émotionnel. Elle peut faire suite à une agression de la peau comme lors d’une exposition prolongée au soleil.

Les symptômes sont aussi susceptibles de se présenter chez les personnes dépendantes aux produits toxiques, chez les enfants atteintes d’infections streptococciques, chez la femme enceinte durant la grossesse, et chez des individus intolérants à certains médicaments à base de corticoïdes, de lithium et d’enzyme.

Quels sont les différents types de psoriasis ?

Selon l’endroit où elle se développe, l’affection est appelée différemment. Par exemple, le psoriasis du cuir chevelu est le nom pris par cette maladie de peau lorsque les poussées de taches rouges couvrent le bord du front, voire toute la partie de la peau du crâne.

Il existe donc différentes sortes de cette maladie courante, des formes sévères ou non. La principale différence entre ces différents types est la localisation des lésions sur le corps.

Le forme la plus courante du psoriasis est le psoriasis en plaque. Le psoriasis en goutte quant à lui est plus rare et se présente sous la forme de petites gouttes rondes.

En fonction des zones touchées, on distingue notamment :

  • Le psoriasis des plis – ou inversé – : il se caractérise par des plaques rouges ne présentant pas de squames et qui se trouvent particulièrement sur les zones de plis du corps telles que les aisselles, les dessous des seins, les interfessiers ou encore le nombril.
  • Le psoriasis palmo-plantaire : il se développe dans les paumes des mains et/ou sous la plante des pieds. Sous sa forme la plus aggravée, il peut être un type de psoriasis pustuleux, c’est-à-dire que les lésions se doublent de pustules jaunâtres. Il est souvent confondu avec des mycoses.                                                                                                             Lorsqu’il touche les ongles, il est alors question de psoriasis unguéal.
  • Le psoriasis érythrodermique : il prend la forme de pustules rouges qui se dispersent sur tout le corps. Les symptômes incluent également de la fièvre et des tremblements passagers.
  • Le psoriasis arthritique: c’est l’une des formes sous lesquelles la maladie atteint les articulations de l’intérieur. Certains patients souffrent de rhumatisme psoriasique, c’est-à-dire une inflammation des articulations causée par cette affection.
Psoriasis: traitement – Comment soigner le psoriasis ?
Psoriasis: traitement – Comment soigner le psoriasis ?

Quel traitement médicamenteux choisir pour soulager son psoriasis ?

Dans le cadre d’un traitement du psoriasis, un médecin pourra proposer deux types de méthodes. La première est le traitement local qui consiste à agir directement sur la peau en diminuant les lésions laissées par l’affection psoriasique. La seconde est un traitement général visant à combattre l’inflammation en agissant sur le facteur responsable de l’affection.

Le traitement local du psoriasis

Différentes solutions sont possibles pour soulager directement les zones touchées par le psoriasis :

  • L’application d’onguents, de gels à base de cortisone, ou encore de lotions contenant de la vitamine D ou A. Ces soins sont conçus pour calmer les irritations et réguler le renouvellement cellulaire.
  • L’exposition (modérée) au soleil permet d’activer la production naturel de vitamine D. Une surexposition au soleil peut au contraire conduire à l’agression de la peau et donc au déclenchement d’une poussée de psoriasis
  • des séances de photothérapie et de puvathérapie, avec administration de psoralène. Ce type de soins offre un résultat similaire à celui de l’exposition au rayonnement solaire. Le nombre de séance au cours d’une vie est limité pour éviter tout risque de mélanome.
  • l’application de crème dermocorticoïde qui offre un effet blanchissant des plaques rouges. Ces crèmes sont très souvent prescrites, mais elles peuvent générer un effet d’accoutumance qui diminue leur efficacité au fil du temps. L’arrêt d’un traitement doit toujours être fait progressivement pour éviter le risque d’effet rebond de la maladie.
  • Certains traitements naturels peuvent également soulager le psoriasis. Nous traiterons ce point un peu plus loin.

Les traitements les plus simples à appliquer sont les crèmes anti-psoriasis.

Le traitement généralisé du psoriasis

Là encore, différents types de soins sont disponibles :

  • l’administration par voie orale d’immunosuppresseurs ou de rétinoïdes dont les principes actifs assurent la régulation du renouvellement des cellules.
  • le méthotrexate. Ce traitement anti-psoriasis est à administrer par voie orale ou par injection. Il réduit l’hyperactivité des réactions inflammatoires et est donc un traitement efficace du psoriasis.Ce type de traitement est généralement réservé aux psoriasis sévères, voire très sévères.

Solutions et traitements pour se débarrasser de votre psoriasis

Comme nous l’avons vu, la science n’a pas encore trouvé de solution pour guérir complètement de cette maladie chronique qui évolue par poussée. Toutefois, il existe pour chaque type de psoriasis un traitement adapté afin de soulager les crises et atténuer les démangeaisons voire les rougeurs. On parle ainsi de périodes de tranquillité prolongées ou de périodes de rémission.

Des associations sont également là pour vous aider et apprendre à vivre au quotidien avec cette maladie. C’est notamment le cas de France Psoriasis ou Psolidaires par exemple.