Comment soigner une hernie discale ?

La hernie discale est une pathologie courante provoquant de vives douleurs dorsales. Mais qu'est-ce que c'est exactement ? Comment la soigner ?

La hernie discale, ce mal du siècle qui fait grincer nos dos

Vous avez très souvent mal au dos et vous avez déjà eu un lumbago ? Vous vous interrogez sur l’origine de toutes ces douleurs handicapantes ? Vous pourriez bien avoir une hernie discale ! Afin de venir à bout de vos douleurs et de comprendre ce qui se passe dans votre colonne vertébrale, nous vous expliquons ce qu’est une hernie discale, ses causes et ses symptômes.

Toutefois, tous les maux de dos ne sont pas des hernies. Il est donc nécessaire de voir un médecin qui pourra confirmer ou non le diagnostic de hernie discale.

La hernie discale : définition, symptômes et causes

Définition de la hernie discale : les symptômes et les causes

Chez l’être humain, la colonne vertébrale est constituée de 24 vertèbres. Entre chacune de ces vertèbres, se trouve un disque intervertébrale. Ce disque joue un rôle de mobilité et d’amortisseur des chocs. Il possède 2 parties :

  • L’annulus fibrosus, ou anneau fibreux, avec une structure rigide ;
  • Le nucléus pulposus ou noyau, avec une structure gélatineuse.

Lorsque se produit une hernie discale, le disque intervertébral est rompu ou fissuré, et le nucléus fait alors irruption à travers l’annulus. Cette saillie discale peut comprimer la moelle épinière et les racines nerveuses des nerfs qui en partent. Le nerf le plus souvent comprimé est le nerf sciatique, quand la hernie discale se trouve dans la région lombaire (le bas du dos). La hernie discale lombaire est d’ailleurs la plus fréquente. Toutefois, toute la colonne vertébrale peut être atteinte par une saillie discale : hernie cervicale au niveau du cou et hernie dorsale ou thoraciques, dans le haut du dos. Les hommes sont plus souvent atteints par ces problèmes de dos, car ils effectuent généralement plus de travaux de force. La hernie discale touche principalement des personnes de 35 à 55 ans.

Lorsque la hernie discale ne comprime pas les racines des nerfs, elle peut être totalement asymptomatique, c’est-à-dire que la personne qui en est atteinte ne ressent aucun symptôme. Lorsque la protrusion discale est plus importante, et que le nucléus touche le canal rachidien ou un nerf, les symptômes sont les suivants :

  • Anesthésie : perte de sensibilité d’une partie du corps ;
  • Paresthésie : sensation d’engourdissement ou de fourmillement d’une partie du corps ;
  • Parésie : faiblesse musculaire liée à une paralysie d’un nerf ;
  • Dans le bas du dos : lombalgie, sciatique, cruralgie, incontinence urinaire ou anale ;
  • Au niveau thoracique : dorsalgie, douleur irradiant dans les côtes ;
  • Au niveau du cou : cervicalgie, névralgie cervico-brachiale, raideur cervicale.

Il existe différentes causes identifiées à l’origine d’une hernie discale :

  • Des prédispositions génétiques ;
  • La sur-sollicitation de la colonne vertébrale, comme le port de charge de manière répétée ;
  • Une chute ou un choc ;
  • Un surpoids, exerçant alors une charge trop importante sur le rachis ;
  • Une grossesse ;
  • L’âge, provoquant un assèchement des disques ;
  • Une masse musculaire trop faible, notamment à cause de l’absence d’activités quotidiennes physiques, ou au moins régulières.

 

Les traitements médicaux de l'hernie discale

Le traitement médicamenteux

Prescrit en première intention par les professionnels, le traitement médical soulage 80 % des cas de hernie discale.

Afin de calmer la douleur, les médicaments prescrits sont les suivants :

  • Des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme le kétoprofène, le naproxène ou le diclofénac ;
  • Des antalgiques de palier 1 à base de paracétamol principalement, ou de palier 2, contenant des molécules plus fortes telles que la codéine, le tramadol ou l’opium, lorsque la douleur est plus aiguë ;
  • Un décontractant musculaire parfois, pour soulager les contractures réflexes des muscles du dos.

En cas de douleurs persistantes malgré ce traitement médical, un antalgique de palier 3 peut être prescrit avant d’envisager une autre solution de traitement de la hernie discale. Ces médicaments contre la douleur sont plus puissants et contiennent de la morphine. Parfois, un traitement oral à base de corticoïdes peut être également proposé au patient.

Attention ! Tous ces traitements ne sont pas conseillés aux femmes enceintes !

L’infiltration

Lorsque la prise de médicaments pour soulager la hernie n’a pas été suffisante, une infiltration près du nerf comprimé par la saillie discale, peut être proposée. Le médecin procède alors à une injection épidurale de corticostéroïdes (du cortisone) ou d’analgésiques. Ces infiltrations se font en 3 fois, et sont efficaces sur le court terme.

Autre méthode, l’injection d’enzymes dans le disque intervertébral sortant permet de détruire la partie saillante, et de soulager la compression des racines nerveuses. Cette technique peut provoquer des allergies, elle est alors moins employée.

Les manipulations et la kinésithérapie

Les manipulations des vertèbres ne sont pas conseillées en phase aiguë. Une fois cette phase passée, le médecin peut prescrire des séances de kinésithérapie afin d’accélérer la guérison, mais pas uniquement. En effet, des massages et des exercices de rééducation, de musculation et d’assouplissement peuvent éviter une récidive d’une hernie discale.

Le kinésithérapeute pourra aussi montrer au patient des exercices à reproduire chez soi, même lorsque la guérison sera complète. Ce sont de bons conseils pour une bonne hygiène de vie, et un bon entretien de votre colonne vertébrale.

Il est conseillé de renforcer les muscles du dos, mais aussi les abdominaux, afin de protéger le rachis et de prévenir une récidive. Exercer une activité physique régulière fait partie des conseils de prévention.

Enfin, des thérapies, telles que la chiropraxie et l’ostéopathie, peuvent aussi enlever des blocages mécaniques du dos et du bassin, pouvant être à l’origine d’un mauvais fonctionnement de la colonne et des vertèbres. Il sera toutefois important de signaler à votre thérapeute la présence d’une hernie discale, afin d’adapter au mieux le traitement.

Ne rien faire !

Dans la plupart des cas – 80 % -, la douleur liée à la présence d’une hernie discale disparaît toute seule sur le long terme, en un peu moins de 2 mois en moyenne.

Plutôt que de souffrir en attendant une guérison spontanée de votre hernie discale, votre médecin vous proposera un traitement médical qui vous soulagera.

La chirurgie pour soigner une hernie discale

L’opération chirurgicale pour soigner une hernie ne représente que 5 à 10 % des cas. Lorsque le traitement médical de la hernie discale s’avère inefficace, et que des symptômes montrent une compression importante et persistante des nerfs rachidiens, des traitements chirurgicaux peuvent être envisagés.

Toutefois, les chirurgies ne sont pas systématiques afin d’éviter les effets indésirables inhérents à toutes opérations : infection, mauvaise cicatrisation, hématome…

Un examen clinique du patient orientant vers une intervention de la hernie discale comporte la plupart du temps :

  • Des douleurs persistantes et intenses ;
  • Une faiblesse musculaire sur le trajet du nerf touché ;
  • Une paresthésie, c’est-à-dire des fourmillements ou des engourdissements, montrant une perte de sensibilité sur le trajet du nerf ;
  • Une paralysie, signifiant une atteinte motrice (un déficit neurologique moteur), avec une importante compression du nerf ;
  • Une incontinence anale ou urinaire.

La technique chirurgicale employée est alors une discectomie. Cette chirurgie consiste à enlever une partie, ou tout le disque comprimant la moelle épinière ou le nerf.

La microdiscectomie est aussi possible dans les cas de hernie discale lombaire, le but est le même, mais le chirurgien procède par cœlioscopie (par voie antérieure, en passant par l’abdomen). Ce procédé est beaucoup moins invasif.

L’hospitalisation pour une chirurgie d’une hernie est assez courte.

Les questions importantes et les différents traitements

Découvrez tous les traitements et conseils de Portail bien-être pour soulager l’hernie discale.