Chute de cheveux

La chute des cheveux touche tout le monde mais avec des causes différentes - génétique, maladie, stress... -. Ce dossier présente les traitements efficaces.

Qu'est-ce que la chute des cheveux, ou alopécie ?

À chaque shampoing, c’est l’hécatombe, vous ramassez toujours un peu plus de votre tignasse dans le siphon de la douche et vous ne savez plus quoi faire ? Vous vous grattez doucement le cuir chevelu du bout des doigts et des mèches complètes restent dans votre main ?

Nous vous expliquons tout sur la chute de cheveux, des causes de l’alopécie au traitement de la calvitie, afin de vous aider à trouver la solution adaptée – compléments nutritionnels, greffe, huiles essentielles… -.

Il est tout à fait normal de perdre des dizaines de cheveux chaque jour, cela fait partie du renouvellement naturel de la chevelure. En dermatologie, on parle d’alopécie quand la perte capillaire est supérieure à 100 cheveux par jour pendant une période prolongée.

Au changement de saison, nous perdons naturellement plus de cheveux. Ce phénomène est nommé chute de cheveux saisonnière.

Le développement de l’alopécie peut mener à un aspect dégarni de la chevelure, avec des zones clairsemées. Le dernier stade de l’alopécie est la calvitie, c’est-à-dire une absence totale de cheveux.

Chute de cheveux : traitement et astuce pour la repousse des cheveux
Chute de cheveux : traitement et astuce pour la repousse des cheveux

Comment contrer la chute des cheveux ?



  • Beaucoup de personnes sont touchées par la chute de cheveux. Aujourd'hui, différentes techniques existent pour y remédier : chirurgie, extension cheveux...

Quelles sont les causes de la chute de cheveux ?

Il existe de nombreuses causes à la perte des cheveux, les principales sont les suivantes.

Les causes hormonales

Chez l’homme

Chez l’homme, la perte de cheveux due aux hormones masculines survient en générale entre 40 et 50 ans. On estime que près de 70 % de la population masculine serait touchée par une chute de cheveux d’origine génétique.

Dans certains cas, l’alopécie peut commencer dès l’âge de 16 ans et mener à un début de calvitie.

Chez la femme

La perte de cheveux chez la femme est fréquente à la ménopause. La chute des hormones, qui jouaient jusque-là un rôle protecteur, provoque alors une alopécie féminine.

Autre phénomène possible, survenant après un accouchement, la baisse soudaine des œstrogènes induit une chute capillaire importante, mais temporaire.

Chez l’enfant

L’alopécie peut aussi survenir chez l’enfant. Les causes peuvent être les mêmes que pour les adultes – choc psychologique, infection, troubles hormonaux… -, toutefois la cause la plus souvent rencontrée est la pelade.

La chute de cheveux chez l’enfant peut aussi avoir une cause psychologique pouvant entraîner un comportement violent envers lui même : la trichotillomanie. Il s’agit d’un trouble compulsif où l’enfant s’arrache de façon frénétique des mèches de cheveux afin de ressentir un plaisir et un apaisement immédiat lors d’une période de tension ou d’angoisse. Ce trouble peut également est observé chez des personnes adultes.

Les causes médicamenteuses

La prise de certains traitements médicamenteux peut provoquer une chute importante de cheveux. C’est le cas de la chimiothérapie qui induit une perte générale de tous les poils du corps.

Les causes alimentaires

Des carences nutritionnelles peuvent être à l’origine d’une alopécie. Les carences en fer, vitamine B, cuivre, silicium et zinc sont les principales responsables. Les personnes atteintes de troubles alimentaires telles que l’anorexie et la boulimie sont particulièrement touchées.

À la reprise d’une alimentation équilibrée, la repousse capillaire revient au bout d’un temps plus ou moins long pouvant aller jusqu’à 2 ans.

L’alopécie d’origine auto-immune ou pelade

La pelade est une pathologie qui entraîne une perte importante de la chevelure et des poils dans un secteur précis. Le système pileux est attaqué par les défenses immunitaires de l’organisme.

La perte de cheveux liée au stress

Après une période de stress importante ou suite à un choc émotionnel (décès, divorce, etc.), une chute de cheveux modérée à importante peut survenir.

Les autres raisons

La perte capillaire peut aussi être provoquée par des parasites (comme la teigne) et des problèmes de peau (brûlure, tumeur…).

Quels sont les traitements de la perte de cheveux ?

Il existe de nombreux traitements de la calvitie et de l’alopécie. Ils vont de la prise d’un traitement médicamenteux tel que le minoxidil ou le finastéride, à la micro-greffe, en fonction de l’origine du problème.

Dans le cas de carences, il convient de donner des compléments nutritionnels en plus de la reprise d’un régime alimentaire adapté.

L’utilisation d’huiles essentielles peut également permettre de renforcer vos cheveux et lutter contre l’alopécie, c’est notamment le cas pour l’huile essentielle de cèdre de l’Atlas.

La recherche et les études autour du cheveu et plus précisément sur les follicules pileux permettent de mieux comprendre le fonctionnement de pousse capillaire et de chaque phase de croissance de nos poils, et ainsi mieux combattre la chute de cheveux.