Comment soigner la dermite séborrhéique ?

La dermite séborrhéique est une maladie de peau pouvant engendrer d'intenses démangeaisons. Quels en sont les causes, les symptômes et les traitements ?

Qu'est-ce qu'une dermite séborrhéique ?

La tête vous gratte et vous perdez beaucoup de pellicules ? Vous êtes peut-être atteint de dermite séborrhéique. Cette maladie de peau se définit par des plaques rouges qui pèlent et qui peuvent énormément démanger. Faisons un état des lieux des symptômes, causes et traitement de cette pathologie.

La dermite séborrhéique, nommée également dermatite ou eczéma séborrhéique, est une maladie inflammatoire de la peau. Elle est fréquente et bénigne. On estime que 3 à 5 % de la population est atteinte par cette dermatose. Elle évolue par poussées, et serait plus fréquente chez l’adulte jeune. On note également que les hommes sont plus souvent atteints par cette pathologie dermatologique.

La dermite séborrhéique se caractérise par des plaques rouges recouvertes de squames blanches ou jaunâtres. Elle affecte principalement les parties grasses de la peau, riches en glandes sébacées, comme le visage et le cuir chevelu.

Dermite séborrhéique : symptômes, causes et traitement

Traitement efficace de la dermite séborrhéique

Tout d’abord, il faut éviter au maximum d’irriter la peau. En effet, l’irritation étant apparente, l’épiderme se fragilise ; il faut donc éviter tout contact avec sa peau et éviter l’application de crèmes. Il est donc inutile de chercher un traitement qui apaisera la dermite. Les crèmes à la cortisone sont également prohibées en cas de dermite car bien qu’elles stoppent l’inflammation de la peau, elles peuvent provoquer à terme des maladies plus compliquées à soigner notamment la rosacée ou la dermite périorale corticodépendante.

Il est donc conseillé d’avoir la main légère sur ces crèmes et autres traitements. Les dermatologues conseillent de ne conserver que les crèmes que notre épiderme peut supporter. Pour ceux dont la dermite persisterait, il peut s’avérer nécessaire d’appliquer des produits plus légers notamment de l’eau thermale.

Dans le cas où la dermite apparaîtrait sur les zones séborrhéiques de votre crâne, essayez d’appliquer un shampoing antifongique au kétoconazole. Cet antifongique aide la diminution des champignons présents sur votre cuir chevelu et qui aggravent la dermite séborrhéique. De plus, il est essentiel que les plaques rouges recouvertes de pellicules soient nettoyées précautionneusement et de manière régulière.

Pour les cas plus compliqués, les médecines alternatives peuvent être un autre moyen de soigner la dermite. Si vous n’êtes pas convaincus, il est possible d’associer des traitements traditionnels avec de l’homéopathie ou encore de la luminothérapie. La luminothérapie consiste en l’exposition à une lumière artificielle blanche s’apparentant à celle du soleil. Connu aussi sous le nom de l’héliothérapie ou encore photothérapie, elle permet d’exposer son visage à cette lumière, mais aussi d’autres parties du corps.

Enfin, le stress pouvant être l’un des facteurs de la dermite, il est conseillé de chercher des remèdes permettant de le soulager.

Les symptômes de la dermite

Les symptômes de la dermite séborrhéique diffèrent en fonction de sa localisation :

  • au niveau du visage, des plaques rouges et des squames apparaissent de façon symétrique au niveau des ailes du nez, des sillons nasogéniens, des conduits auditifs externes, derrière les oreilles, et sur les sourcils ;
  • au niveau du cuir chevelu, on distingue des squames grasses et jaunâtres qui déclenchent des démangeaisons ;
  • entre les seins, dans les zones génitales et les plis de peau, des lésions cutanées peuvent également apparaître.

Les sensations de brûlure et les démangeaisons sont fréquentes, mais pas obligatoires.

L’eczéma séborrhéique peut être confondu avec d’autres pathologies comme la dermatite atopique ou le psoriasis. Afin d’établir un diagnostic, il est important de consulter un professionnel.

Les causes et origines de l'eczéma séborrhéique

Les origines de la dermite séborrhéique restent encore inconnues, mais certains facteurs favoriseraient son apparition. La moitié de la population posséderait les prédispositions génétiques à développer cette maladie de peau.

Un champignon microscopique, une levure nommée Malassezia furfur, jouerait également un rôle dans son développement. La présence naturelle de ce champignon sur la peau, combinée à un terrain immuno-allergique, provoquerait une réaction inflammatoire.

Autre hypothèse, le Malassezia transformerait le sébum en acides gras libres, déclenchant ainsi un processus inflammatoire.

Les facteurs qui augmentent la réaction inflammatoire sont :

  • une peau à tendance grasse ;
  • l’application de corps gras sur la peau ;
  • un manque d’hygiène ;
  • une grossesse ;
  • une transpiration excessive ;
  • le stress et le surmenage ;
  • l’obésité ;
  • l’abus d’alcool ;
  • un climat chaud et humide, ou trop froid.

Certaines pathologies peuvent également favoriser la dermite séborrhéique. C’est le cas de la maladie de Parkinson, de la trisomie 21, des cancers, ou d’une séropositivité au VIH.

Peut-on soigner une dermite séborrhéique définitivement ?

Le traitement de la dermite séborrhéique consistera à stopper la colonisation de la peau par le champignon, et à calmer les symptômes. Il ne guérira pas la maladie.

Ce traitement peut associer à l’utilisation d’un shampoing spécifique, des antifongiques locaux, afin de réduire le Malassezia, et des anti-inflammatoires, comme des corticostéroïdes pour calmer l’inflammation. Les shampoings traitants contiennent notamment du pyrithione de zinc, reconnue pour ses propriétés antifongiques et antibactériennes, ou des kératolytiques, comme l’acide salicylique, permettant l’élimination des squames.

Des traitements naturelles, tels que la phytothérapie, l’aromathérapie ou l’homéopathie peuvent aider à gérer les poussées, mais aussi à calmer le prurit.

Solutions et traitements pour se débarrasser de la dermite séborrhéique

Retrouvez tous nos conseils pour bien traiter et soulager la dermite séborrhéique.