Acouphène

L'acouphène, petit bruit infime au fond de l'oreille, peut vite prendre une place importante dans le quotidien des personnes atteintes. Faisons le point.

Acouphènes : définition et explications

Vous ressentez des sifflements ou des bourdonnements d’oreilles gênants ? Peut-être êtes vous atteint d’acouphènes. Ces sons parasites peuvent être le symptôme d’une maladie ou d’un trouble auditif, bien que dans la plupart des cas, leur provenance reste mystérieuse.

Faisons un point sur ce qu’est un acouphène, d’où il tire son origine, les différents types possibles et les conséquences sur votre santé.

Un acouphène, nommé également tinnitus, est un son perçu par le système auditif alors qu’il n’existe pas vraiment. La personne qui en est atteinte entend des sifflements, des cliquetis, des bourdonnements ou des grésillements.

Une seule oreille ou bien les 2 peuvent être atteintes. Il existe des acouphènes temporaires et des acouphènes permanents – ou chroniques – s’installant alors sur le long terme. Leur intensité varie d’une personne à l’autre.

Le nombre de personnes qui souffre d’acouphènes est de 8 millions en France. On estime également que 15 % de la population en sera atteinte au cours de sa vie.

Dans certains cas, ces sons sont accompagnés d’une intolérance aux bruits extérieurs ou hyperacousie.

Acouphène – D’ou provient-il ? Quelle en est son origine ? Quels sont les différents types d’acouphènes ?
Acouphène – D’ou provient-il ? Quelle en est son origine ? Quels sont les différents types d’acouphènes ?

Les différentes solutions pour lutter contre les acouphènes

La science, la médecine et la technologie permettent aujourd’hui de mieux comprendre les acouphènes et de les soulager.

Les causes des acouphènes

Les causes à l’origine des acouphènes sont très variées. En voici les principales :

  • une perte auditive ;
  • un traumatisme sonore de l’oreille interne dû à une surexposition au bruit par exemple ;
  • la prise d’un médicament ototoxique – détériorant l’oreille interne – sur une longue période ;
  • un bouchon de cérumen venant obstruer le conduit de l’oreille ;
  • un traumatisme au niveau des cervicales ou du crâne ;
  • un spasme du muscle stapédien – ou muscle de l’étrier de l’oreille moyenne – ;
  • des troubles vasculaires comme une hypertension artérielle provoquant des sons à type de « clics » ou des sensations pulsatives principalement ;
  • d’autres pathologies telles que la maladie de Ménière, l’otospongiose ou encore une tumeur peuvent causer des acouphènes.

Certaines études tendent à montrer que des facteurs génétiques pourraient aussi entrer en compte dans certains cas.

Les différents types d'acouphènes

Il conviendra de distinguer 2 types d’acouphènes : acouphène objectif et acouphène subjectif.

Les acouphènes objectifs

Les acouphènes objectifs, perceptibles par le médecin spécialiste, sont dus à un trouble vasculaire. Ils ne correspondent qu’à 5 % des tinnitus.

Le diagnostic de la maladie ou du trouble à l’origine du problème est primordial afin de définir un traitement adapté.

Les acouphènes subjectifs

Dans 95 % des cas, l’acouphène est subjectif, c’est-à-dire que seule la personne qui en est atteinte l’entend.

Les sons entendus sont à type de bourdonnements, de sifflements ou un bruit de fond constant.

Les conséquences de ces bruits parasites

Lorsque les acouphènes sont objectifs, un diagnostic et un traitement de la cause sont essentiels afin de stopper le développement de la maladie à l’origine du problème.

Pour les acouphènes subjectifs, la gêne occasionnée par leur présence peut impacter réellement la qualité de vie de ceux qui en sont atteints. Ils peuvent créer des insomnies, des problèmes de concentration et générer de l’anxiété. Dans les cas les plus sévères, ils peuvent mener à une dépression.

La prise en charge médicale des acouphènes consistera à en trouver l’origine afin de prescrire un traitement adapté, allant de l’extraction du bouchon de cérumen à la prise d’un traitement hypotenseur.

Dans la plupart des cas, les acouphènes apparaissent en même temps qu’une baisse de l’audition. La pose d’un appareil auditif permet alors de diminuer ces sons parasites.