Définition : qu’est ce qu’un masseur-kinésithérapeute ?

Le masseur-kinésithérapeute est un spécialiste de la rééducation. On l’appelle couramment kinésithérapeute ou kiné. Il agit le plus souvent sur prescription médicale. Ce n’est pas le cas quand il apporte son aide pour des exercices de relaxation ou pour de la remise en forme. Avant tout traitement, il tient compte d’abord des examens de radiographie et du diagnostic du médecin. Ensuite, il effectue un examen clinique et propose le traitement qu’il faut. Il peut décider d’opter pour des massages sur les parties douloureuses du corps ou pour des mouvements et des exercices de gymnastique en utilisant des appareils. Il peut aussi avoir recours à des ultrasons, des onguents, des crèmes, à la chaleur ou à l’eau. Dans ce dernier cas, la séance se tient dans la piscine.

De nos jours, de plus en plus de personnes consultent les masseurs-kinésithérapeutes. Cela est particulièrement lié au fait qu’ils interviennent dans le traitement de nombreux problèmes de santé. Chez le nourrisson, le kiné intervient pour la correction des malpositions d’un organe ou des malformations osseuses ou pour atténuer les affections respiratoires. Les femmes qui souhaitent avoir une belle silhouette ou perdre du poids peuvent aussi consulter régulièrement un masseur-kinésithérapeute. Le kinésithérapeute aide aussi à réduire les douleurs et la raideur musculaire. Un autre rôle de ce praticien est de traiter les lombalgies, de contribuer au renforcement musculaire, de favoriser un meilleur drainage lymphatique et de soigner les traumatismes liés aux accidents. Le kiné est également d’une importance capitale pour les personnes âgées. En effet, il soigne les conséquences de la vieillesse. Ce spécialiste de la kinésithérapie aide à retrouver confiance en soi et à redonner de la souplesse au dos. Il peut aussi intervenir pour une bonne préparation d’une intervention chirurgicale ou pour une rééducation post opératoire.

Chaque séance du masseur-kinésithérapeute dure entre 20 et 30 minutes en fonction du traitement. Mais la séance peut durer plus d’une heure parfois. Le nombre de séances est déterminé en fonction du mal à traiter. Il faut savoir que celles-ci peuvent se dérouler de manière individuelle ou en groupe.

Pour exercer le métier de kinésithérapeute, des compétences sont requises. Il faut avoir une bonne résistance physique parce que les massages et les exercices de rééducation demandent beaucoup d’efforts. Il faut avoir le sens de l’observation et de l’écoute. De bonnes connaissances sur l’anatomie humaine sont indispensables et un dynamisme et un équilibre mental sont des avantages indéniables.

Soins apportés par un masseur-kinesitherapeute

Formation Kinésithérapie : comment devenir kiné ?

Où passer un diplôme de kinésithérapeute ?

Pour devenir kinésithérapeute, il faut avoir le diplôme d’Etat. Celui-ci peut s’obtenir après le BAC dans une école privée agréée ou dans un institut public. La formation dure trois ans. Pour accéder à cette formation, vous avez le choix entre passer un concours après une PACES (première année commune aux études de santé) ou passer un concours directement après le BAC.

L’IFMK de Besançon, l’IFMK de Toulouse, l’IFMK de Bordeaux, l’IFMK de Grenoble ou encore l’IFMK d’Orléans sont quelques-uns des instituts publics qui forment des kinésithérapeutes.

L’IFMK de Saint-Etienne, l’IFMK de Nantes, l’IFMK de Rennes, l’IFMK de Montpellier, l’IFMK de Marseille ou encore l’IFMK de Dijon sont quelques-unes des écoles privées agréées qui offrent des formations en kinésithérapie.

Salaire kinésithérapeute : combien gagne un kiné ?

Dans le secteur public, le salaire d’un kiné débutant est de 1 600 euros par mois. En fin de carrière, il peut toucher 3000 euros par mois.

Débouchés : où travailler comme masseur-kinésithérapeute ?

Plusieurs débouchés s’offrent au masseur-kinésithérapeute. Il peut travailler en tant que salarié dans une maison de retraite, un centre de thalassothérapie, un hôpital, un centre de remise en forme,… En tant que libéral, il peut ouvrir son propre cabinet. D’ailleurs, la grande majorité des kinés disposent d’un cabinet privé. Ce praticien peut devenir par la suite, cadre de santé, suivre une formation en ostéopathie ou se spécialiser comme kiné respiratoire, kiné du sport ou kiné gériatrique.

Les masseurs-kinésithérapeutes sont amenés à travailler de plus en plus avec des entreprises et sociétés directement souhaitant prendre soin de leurs employés. Il en est de même pour d’autres professions : ostéopathe, ergonome, étiopathe