Définition : qu’est ce qu’un art-thérapeute ?

Au-delà de ses qualités de praticien soignant, un art-thérapeute se distingue par sa grande technicité qui utilise des méthodes et instruments artistiques pour prendre en charge ses patients atteints de troubles psychologiques ou psychiques. En définition, l’art-thérapeute utilise l’art comme solution de thérapie afin d’aider les personnes souffrantes à s’affranchir progressivement de leurs difficultés. Le but étant de contribuer à leur développement personnel, stimuler leur créativité et les aider à avoir une meilleure connaissance de leur personne, à mieux exprimer leurs ressentis et émotions et ce, à travers des activités d’art et de créativité qui impliquent le mouvement corporel, les sens et la concentration. Mais comment devenir art-thérapeute et quelles formations suivre ?

Pour l’atteinte de ses objectifs, ce professionnel du bien-être a recours à un large éventail d’exercices artistiques et de médias et plus particulièrement, ceux qui offrent des bénéfices thérapeutiques accrus comme la danse, la musique, le théâtre, le cinéma, la sculpture, l’art plastique ou la sculpture. L’art thérapie s’adresse à toutes les personnes aspirant à un mieux-être durable et qui veulent être en harmonie avec leur personne et leur environnement. Dans un autre temps, avant de proposer un traitement à son patient, il est tenu de procéder à un bilan de santé qui met en exergue les déficiences vécues avec leurs origines diagnostiquées. Aussi, il doit prendre connaissance et bien cerner l’environnement domestique et social du patient, afin de définir le projet de soins le mieux adapté à son cas.

Formation art-thérapie - Comment devenir art-thérapeute ?

Formation art-thérapie : comment devenir art-thérapeute ?

Formations à la thérapie par l’art pour devenir art-thérapeute

Avant 2011, la formation en art-thérapie n’était pas reconnue par l’État en France. Mais l’initiative de proposer une formation pour exercer en tant que art-thérapeute a été prise par l’Université de Paris V – Cité Sorbonne qui a commencé à dispenser une formation sous forme de master professionnel et de recherche.

A ce jour, de nombreux centres homologués et reconnus ont ouvert leurs portes et proposent des cours en formation continue. Seulement, l’admission reste très sélective, car les instituts tiennent compte de la formation initiale du postulant et généralement il faut qu’il ait des acquis significatifs appuyés par un diplôme ou certificat dans des domaines variés comme la médecine, l’art, les soins médicaux ou paramédicaux, le social ou l’éducation.

L’accès au métier requiert un niveau bac+5 en psychologie ou un diplôme d’État de psychologue scolaire. Par contre, les psychologues ou psychothérapeutes voulant se spécialiser dans l’art-thérapie doivent impérativement être inscrits au registre national. Pour en savoir plus sur les modalités dans ces centres de formation :

  • Institut Européen de Psychologie Appliquée : IEPA

Art-thérapeute salaire : combien gagne un art-thérapeute ?

Le salaire d’un art-thérapeute varie d’un professionnel à un autre. En effet, cela dépend du nombre et du type de clients ainsi que de la volonté de chaque professionnel de l’art-thérapie puisqu’ils sont libres de définir leur propre salaire comme ils l’entendent.

Débouchés : où travailler comme art-thérapeute ?

De nombreux débouchés s’offrent aux jeunes diplômés d’art-thérapie. Le choix le plus classique et qui est recommandé d’ailleurs pour les débuts dans le métier est le statut de salarié dans un centre public comme les hôpitaux psychiatriques, les hôpitaux généraux, dans les centres médicaux éducatifs, les établissements pour personnes handicapées, les centres d’accueil thérapeutiques, les maisons pour personnes âgées… Lorsque le professionnel d’art-thérapie aura cumulé des années d’expérience, il pourra monter et diriger sa propre association et ouvrir son centre d’art-thérapie. Il pourra ainsi se constituer son propre salaire d’art-thérapeute ou continuer dans un domaine autre que la santé-médecine selon son souhait d’évolution, comme dans le secteur juridique, dans les entreprises privées, dans le social ou l’enseignement pour la formation des futurs art-thérapeutes.