Nuit blanche : comment soigner les insomnies ?

Marre de passer vos nuits à chercher le sommeil ? PBE vous apporte des solutions concrètes pour enfin apsser une bonne nuit de sommeil réparateur.

Lutter contre l'insomnie

L’insomnie se caractérise par des difficultés à trouver le sommeil ou par des réveils à répétition durant la nuit. Le sommeil est alors mis à rude épreuve et n’est pas aussi réparateur qu’il devrait l’être. Cela engendre de la fatigue chez l’insomniaque mais aussi une diminution de la concentration dans la journée.

Si ce phénomène se produit plus de trois fois par semaine, alors vous êtes probablement insomniaque. Le manque de sommeil est très mauvais pour l’organisme et peut à terme amener des problèmes de santé. Il est donc important de prendre les choses en main pour retrouver une qualité de sommeil optimale.

Il existe plusieurs types d’insomnies et parmi elles, l’insomnie chronique et l’insomnie occasionnelle et transitoire. L’insomnie occasionnelle et transitoire n’est que passagère. En effet, ce type d’insomnie ne dure en général pas plus de quelques jours et disparaît rapidement.

L’insomnie chronique, a contrario, est une insomnie sur le long terme et peut être due au syndrome des jambes sans repos, à l’apnée du sommeil, à une dépression, au stress ou plus communément à une mauvaise hygiène de vie. Il peut donc être assez difficile pour les personnes victimes d’insomnie chronique de retrouver le sommeil. Pour ce faire, il existe des gestes simples qui peuvent aider à vaincre ces troubles du sommeil.

Comment dormir en période de canicule ?

Ne consommez pas d'excitants

Passé 17h, nous vous déconseillons fortement la consommation d’excitants comme le café, le thé, ou encore les sodas. En effet, ces boissons contiennent de la caféine, substance qui stimule le système nerveux. Cette stimulation peut provoquer une insomnie chronique ou un décalage lors de l’endormissement.

Au contraire, il est recommandé de boire des tisanes aux plantes comme la camomille, le tilleul ou la verveine, qui facilitent l’endormissement et permettent de retrouver un sommeil profond.

Évitez les repas trop lourds le soir

Le soir, privilégiez des aliments légers afin de ne pas rallonger le processus digestif. Cela augmenterait votre température corporelle et vous empêchait de bien dormir. Évitez donc la charcuterie, la viande rouge, le fromage ainsi que le pain. De même, nous vous déconseillons la consommation d’alcool.

Privilégiez les activités relaxantes

Après le repas du soir, optez pour des activités calmes : la lecture, le dessin, la musique. Évitez au maximum les écrans car leurs lumières bleues ont tendance à nous éveiller. De même, ne travaillez pas sur votre ordinateur car le fait de trop réfléchir entraîne un retard dans le sommeil, et donc nous empêche de bénéficier de notre temps de sommeil habituel.

Un bain chaud aux huiles essentielles après manger peut également permettre de se relaxer et d’être dans de bonnes conditions avant sa nuit de sommeil.

Préparez votre chambre pour la nuit

Aérez votre chambre au maximum afin d’avoir une température favorable à l’endormissement. La température de la pièce ne doit pas dépasser les 20 degrés. Si la température de votre chambre est trop élevée, vous risquez de mal dormir voire de ne pas réussir à trouver le sommeil.

De plus, il est déconseillé de travailler ou de manger dans son lit. Cette pièce doit être dédiée au sommeil et seulement au sommeil.

Trouvez votre cycle de sommeil

Les personnes souffrant d’insomnie ont souvent tendance à se coucher plus tôt en espérant récupérer leur manque de sommeil de la veille. Or, il faut résister à cette envie et ne se coucher que lorsque les premiers signes de fatigue se font ressentir : bâillements, somnolence, ralentissement des gestes ou de la démarche, besoin de bouger, étourdissement.

De plus, les personnes insomniaques doivent éviter au maximum de faire des siestes dans la journée. Cela perturberait encore plus leur nuit de sommeil. Même si leurs besoins en sommeil sont importants et qu’il est difficile d’être productif quand la nuit a été difficile, les siestes doivent être évitées au maximum, ou alors très brèves.

Un dernier conseil : ne vous rendez dans votre chambre que lorsque que ces signes se font ressentir. Dans le cas contraire, nous vous recommandons de rester dans votre salon ou dans toute autre pièce. Votre chambre doit être une pièce uniquement réservée au sommeil.