Quel médicament homéopathique pour bien dormir ?

L'homéopathie aide-t-elle à dormir ? Quel traitement faut-il privilégier ? PBE vous apporte des pistes pour choisir le traitement homéopathique adapté.

L'homéopathie pour mieux dormir ?

Les statistiques montrent que 6 à 10% des Français sont atteints de troubles du sommeil. Les raisons qui peuvent causer ces troubles diffèrent selon les individus. À citer : un déséquilibre alimentaire, un changement de vie subite, stress continu, un environnement non propice au sommeil…

Chacun ayant ses propres soucis et raisons pour ne pas trouver le sommeil, l’essentiel à retenir est qu’il est possible de réguler le sommeil par une méthode un peu particulière mais simple : l’homéopathie.

Même si cette méthode est contestée par certains scientifiques qui la jugent inappropriée pour bien traiter une personne et mettent son efficacité en doute, elle a depuis longtemps fait sa place dans les médecines douces en bon nombre de personnes défendent ses vertus pour lutter contre l’insomnie.

Les remèdes sont donc choisis en fonction des facteurs qui entraînent le trouble de sommeil chez le patient. Les troubles diffèrent en fonction des personne : de la peur au moment du coucher jusqu’à la peur du noir en passant par les réveils nocturnes.

Quel traitement homéopathique choisir pour bien dormir ?

Traitement de base : quoi prendre pour dormir en homéopathie

Presque tous les médicaments prescrits en homéopathie contre l’insomnie sont des sédatifs à base de Passiflora incarnata, une plante de légende aux vertus incomparables.

D’origine mexicaine, les Aztèques s’en servaient déjà comme sédatif puisqu’ils connaissaient ses bienfaits sur la santé. Ce sont les parties aériennes de la plante qui étaient les plus exploitées à l’époque, c’est-à dire les fleurs et les feuilles et non pas les fruits.

De nos jours, cette plante est encore utilisée dans la fabrication de médicaments contre le stress, principale cause d’insomnie. Son effet calmant atténue l’irritabilité et la nervosité.

Chez les adultes

Pour une personne adulte, certains traitements sont préconisés pour lutter contre l’insomnie. Cela dépend de la racine même du problème.

En cas de troubles causés par des émotions fortes, il est conseillé de prendre du Gelsemium Sempervirens 9 CH. C’est un calmant contre les grands chagrins d’amour ou de perte d’un être cher.

Pour un individu constamment réveillé par des soucis ou des bruits, il est conseillé de prendre de l’Ambra Grisea 9 CH.

Si en revanche il fait souvent des cauchemars, il est nécessaire de lui administrer une certaine dose de Stramonium 15 CH.

Enfin, si la personne se sent surmenée par son travail ou ses activités, elle doit privilégier les granules de Kalium Phosphoricum 9 CH.

En bref, chaque cas a son propre remède. Prendre contact avec un naturopathe peut vous aider à déterminer le bon traitement et le bon dosage.

Chez les enfants

Si votre bébé se réveille facilement la nuit, 3 granules de Sulfures 7 CH peuvent l’aider.

Dans le cas où il fait constamment des cauchemars, une dose de Stramonium 7 CH avant le coucher est suffisante.

Si le petit a souvent des nuits agitées et qu’il crie, 3 granules de Jalapa 7 CH l’aideront vraiment à se calmer pour s’endormir la nuit.

Pour le nourrisson ayant des difficultés à s’endormir, alternez deux remèdes, le Chamomilla Vulgaris 7 CH et le Cypripedium Pubescens 7 CH.

Les doses prescrites à un enfant sont en toute logique inférieures à celles qu’un adulte doit prendre.

L’homéopathie n’exclut pas la nécessité de consulter et de demander conseil à un médecin ou un professionnel santé mais il est préférable de terminer un traitement homéopathique. Son avantage principal reste son côté bio et naturel.

En suivant un traitement bio, vous réduisez le taux de produits artificiels consommés. Toutefois, si  les symptômes persistent, empirent et/ou s’accompagnent de nouveaux troubles comportementaux, nous vous recommandons grandement d’aller consulter une clinique de sommeil en passant par un médecin généraliste.

Dans le pire des cas, c’est-à-dire si l’insomnie dure pendant une longue période, il vous faudra consulter un docteur pour traiter votre trouble en profondeur.