Mycose ongle & pied : comment soigner une mycose des pieds ?

Les mycoses des pieds ou de l'ongle sont des infections courantes. Mais quels sont les traitements et comment soigner une mycose des pieds efficacement ?

Traitement pour une mycose de l'ongle et du pied : introduction

La mycose des ongles – ou onychomycose – est une infection d’un ongle par des champignons microscopiques, les dermatophytes. Ces champignons peuvent atteindre les pieds comme les mains, bien que l’ongle du gros orteil soit le plus souvent atteint. 10 % de la population est touchée par ces infections fongiques. L’onychomycose fait souvent suite à une mycose du pied non traitée. Nommée également pied d’athlète, la mycose du pied atteint la peau glabre, c’est-à-dire sans poil.

Faisons le point sur les solutions et traitements pour la mycose de l’ongle et du pied, et voyons comment soigner les mycoses des pieds, afin de retrouver des pieds sains.

Mycose ongle & pied : comment soigner une mycose des pieds ?
Mycose ongle & pied : comment soigner une mycose des pieds ?

Appliquer un traitement local

Dans le cas d’une mycose des pieds ou d’une mycose des ongles débutante, des traitements locaux suffisent à soigner l’infection fongique. L’avantage d’un tel traitement est qu’il limite les effets secondaires indésirables.

Pour l’onychomycose, l’application sur les ongles des pieds ou des mains se fait sous forme d’une crème ou d’un vernis traitant contenant un antifongique. Cette méthode est efficace pour soigner les mycoses des ongles lorsque le traitement est scrupuleusement respecté jusqu’au bout. En effet, dans le cas d’une mycose des ongles des mains, 6 à 9 mois de traitement sont nécessaires.

Pour une infection des ongles des pieds, le traitement est plus long et peut prendre jusqu’à 1 an, ce qui peut paraître long et fastidieux.

Les vernis sont disponibles en pharmacie sans ordonnance, mais ne sont conseillés que lorsque qu’un seul ongle est atteint.

Dans le cas du pied d’athlète, c’est-à-dire une mycose touchant les espaces entre les orteils, le traitement local doit s’effectuer rapidement avant que l’infection par ces champignons microscopiques ne gagne du terrain.

En pharmacie, des lotions ou des poudres sont accessibles sans ordonnance, et sont plus adaptées que les crèmes en raison de la localisation des lésions. Il faudra toutefois veiller à effectuer un lavement des pieds avec un produit adapté, comme de la Bétadine, et de sécher soigneusement l’espace entre les orteils avant d’appliquer ces traitements locaux. La poudre devra être employée jusqu’à 2 fois par jour sur une période de 3 semaines environ afin d’obtenir un résultat optimal. Il est aussi recommandé de traiter les 2 pieds en même temps pour plus d’efficacité. Les mycoses des pieds sont difficiles à soigner et souvent récidivantes.

Lorsque les mycoses des ongles ou des pieds sont étendues et anciennes, consulter un médecin généraliste ou un spécialiste s’impose. Celui-ci pourra effectuer un prélèvement pour vérifier le diagnostic de mycose, et proposer un autre traitement plus spécifique si nécessaire.

Prendre un traitement systémique

Quand le traitement local de l’infection fongique des pieds ou des ongles ne suffit pas, un traitement général peut être proposé par le médecin. Des médicaments antifongiques par voie orale vont permettre un traitement plus efficace de la mycose du pied et de l’ongle, notamment lorsqu’elle est étendue. Il faut suivre un traitement par des comprimés pendant 2 à 6 mois afin d’avoir une guérison complète.

L’inconvénient d’une telle méthode de soin des mycoses est l’existence d’effets indésirables notoires. Ces effets peuvent être des rougeurs, des troubles digestifs, des éruptions cutanées, une hypersensibilité ou encore des anomalies du sang.

Trouver un remède naturel

Il existe de nombreuses méthodes naturelles pour soigner les mycoses des pieds et des ongles. Voici les principales :

  • les huiles essentielles comme le tea tree ou la lavande, elles sont désinfectantes et antiseptiques ;
  • l’huile essentielle de palmorosa, elle est antifongique ;
  • le bicarbonate de soude, c’est un anti-transpirant naturel et il peut s’appliquer en bain de pied ;
  • le vinaigre de cidre et le vinaigre blanc, ils vont rééquilibrer le pH de la peau ;
  • l’ail, il possède des propriétés antifongiques ;
  • l’homéopathie est efficace contre le pied d’athlète, il faudra prendre Graphites 15CH, en association avec Arsenicum iodatum 9CH et Sepia officinales 5CH ;
  • la phytothérapie, avec les teintures mères de calendula et de propolis, sont à appliquer sur les mycoses du pied.

Détruire l'ongle malade pour guérir l'onychomycose

Si toutes ces méthodes ne suffisent pas à soigner la mycose de l’ongle, l’ablation de l’ongle malade restera le dernier recours. Deux méthodes existent dans ce but. Une pâte à appliquer tous les jours sur l’ongle permettra de le détruire en quelques semaines. Si cela ne suffit pas, une ablation chirurgicale sera nécessaire.

Comment éviter les récidives d'une mycose au pied ?

Afin de prévenir les récidives, quelques mesures d’hygiène sont à respecter :

  • Les mains doivent être lavées précautionneusement avant et après le traitement des mycoses du pied et de l’ongle.
  • Il faudra éviter de marcher pieds nus dans les lieux publics, ou encore de porter des chaussures trop fermées.
  • La transpiration excessive des pieds est un des facteurs de risque dans le développement du pied d’athlète. Un lavage et séchage attentif, ainsi que l’utilisation d’anti-transpirants seront à privilégier pour éviter les récidives.