Combien de temps dure une mycose après traitement ?

Mycose vaginale, mycose des pieds, des ongles ou de la peau, chaque infection fongique a ses traitements propres. Mais combien de temps dure une mycose ?

Quelle est la durée d'une mycose : introduction

Les champignons microscopiques responsables des mycoses sont de différents types et peuvent infecter plusieurs parties du corps. C’est pour cette raison que le traitement de l’infection fongique, sa durée et son efficacité varieront. En effet, une mycose vaginale provoquée par une levure, le Candida albicans, ou la mycose des ongles, causée par un dermatophyte, n’auront pas le même temps de traitement.

Mais alors, combien de temps dure une mycose après traitement ?

Combien de temps dure une mycose après traitement ?
Combien de temps dure une mycose après traitement ?

Durée d'une mycose génitale

Ce type de mycose est principalement dû à la prolifération d’une levure, le Candida albicans. Les femmes sont plus touchées par les mycoses génitales. En effet, la flore vaginale est plus sensible, et un déséquilibre de son pH peut provoquer une infection fongique.

Ce déséquilibre peut avoir plusieurs origines : un changement hormonal, un excès de sucre dans l’alimentation, une gastro-entérite ou encore un diabète.

Les symptômes d’une mycose vaginale sont des pertes blanches épaisses et grumeleuses, des démangeaisons, une vulve rouge, des brûlures à la miction ou lors des rapports sexuels. Ces infections génitales ne sont pas considérées comme des infections sexuellement transmissibles (IST).

Les mycoses vaginales se soignent assez rapidement grâce à un traitement local par des antifongiques. Des ovules vaginaux à placer au fond du vagin et une crème à mettre sur la vulve, lorsque celle-ci est également touchée, suffisent en général à éliminer les champignons.

Le traitement devra toutefois être observé pendant 3 semaines, même si le soulagement est rapide.

Afin que la guérison soit complète, mais aussi pour éviter les récidives, des mesures d’hygiène doivent être respectées :

  • ne pas faire de douches vaginales, ni utiliser de produits trop agressifs pour la flore bactérienne du vagin ;
  • laver avec un gel (gyn hydralin) pour la toilette intime, il soulage aussi les démangeaisons et protège la flore ;
  • éviter les vêtements trop serrés, pouvant aussi provoquer des infections urinaires ;
  • porter des vêtements en coton et les laver à 60° ;
  • traiter le partenaire si nécessaire ;
  • utiliser des préservatifs lors des rapports sexuels.

Si le traitement local et les mesures d’hygiène ne suffisent pas, et que les récidives sont fréquentes, il est nécessaire de consulter son médecin traitant afin de vérifier le diagnostic grâce à un prélèvement. En effet, la mycose vaginale peut être confondue avec d’autres pathologies comme un herpès, un eczéma ou un psoriasis.

Un traitement général par voie orale pourra aussi être nécessaire dans certains cas afin de traiter les mycoses récidivantes.

Durée d'une mycose de la peau

Dans le cas de la mycose de la peau glabre ou herpès circiné, les champignons à l’origine de l’infection fongique sont les dermatophytes. On appelle alors une telle infection dermatophytose.

Les principaux symptômes sont l’apparition de taches rouges progressant en cercle sur la peau, qui se met à peler par la suite. Cette infection fongique peut ne pas provoquer de démangeaisons.

Les dermatophytes se transmettent par contact avec un animal ou un autre être humain atteint.

Un traitement local, lorsque les lésions cutanées sont restreintes et peu nombreuses, peut suffire à calmer l’infection au bout d’un mois.

Il faudra toutefois veiller à désinfecter les sols et nettoyer le linge de lit à plus de 60° afin de prévenir une récidive. De même, il est conseillé d’éviter de marcher pieds nus dans les lieux publics, comme à la piscine par exemple.

Pour une mycose des pieds

Le pied d’athlète est la mycose de la peau la plus fréquente. Elle se situe sur la peau entre les orteils, principalement entre le 4e et le 5e orteil. Elle peut être favorisée par une sudation excessive, le port de chaussures trop fermées, ou un mauvais séchage des pieds. En effet, les champignons microscopiques aiment les zones chaudes et humides et y prolifèrent facilement.

Le pied d’athlète dure un mois avec un traitement local d’antifongique sous forme de lotion ou de poudre. Il conviendra de suivre scrupuleusement ce traitement pendant 3 à 4 semaines afin d’obtenir un bon résultat.

Ces mycoses sont très souvent récidivantes, c’est pour cette raison qu’il faudra veiller à un nettoyage et à un séchage consciencieux de ses pieds, surtout entre les orteils. Les 2 pieds devront être traités pour les mêmes raisons.

Si le traitement local ne suffit pas, un traitement général pourra être prescrit par le médecin traitant.

Lorsque les lésions cutanées du pied sont étendues, le traitement par des comprimés à avaler pendant 2 à 6 mois, pourra aussi être plus indiqué.

Durée d'une mycose des ongles

L’onychomycose, ou mycose de l’ongle, peut être la conséquence d’un pied d’athlète non soigné. Le champignon microscopique vient alors coloniser les ongles des pieds. Ce sont également les dermatophytes qui sont responsables de cette infection. Les ongles des mains peuvent aussi être atteints par cette infection fongique.

Une crème ou un vernis traitant seront efficaces si la mycose n’atteint qu’un seul ongle. Ce traitement est assez long. La mycose de l’ongle peut durer entre 6 mois et 1 an.

Lorsque l’infection fongique est étendue à plusieurs ongles de pieds, et parfois aux mains aussi, un traitement général sera plus indiqué, avec en plus une application locale si nécessaire. 6 mois de traitement peuvent être utiles avant disparition complète de la mycose.

Dans certains cas, tous ces traitements ne seront pas suffisants et l’ablation chirurgicale de l’ongle malade pourra alors être effectuée en dernier recours.

Des mesures de prévention des récidives seront aussi à prendre : soigner les mycoses de la peau entre les orteils, et suivre les mêmes conseils que pour la prévention du pied d’athlète.

Combien de temps dure une mycose : conclusion

Pour résumer, après traitement :

  • mycose vaginale : 3 semaines, avec soulagement rapide mais le traitement doit être suivi jusqu’au bout
  • mycose cutanée : 1 mois
  • pied d’athlète : 1 mois
  • mycose de l’ongle : entre 6 mois et 1 an

Il est souvent nécessaire d’un long temps de traitement avant élimination complète d’une mycose. Il conviendra surtout de suivre scrupuleusement la prescription médicale afin d’en venir à bout. Une fois le traitement terminé, des récidives peuvent survenir quelques mois après, que ce soit pour une mycose vaginale ou une mycose cutanée. Des mesures d’hygiène à suivre au quotidien permettent de prévenir les récidives de mycose dans le temps. Parfois, l’entourage et la literie devront aussi être traités, afin de limiter l’infection fongique.

Malgré toutes ces mesures d’hygiène, une mycose peut tout de même revenir, comme c’est le cas de 5 à 8 % des femmes atteintes de mycoses vaginales.

Enfin, d’autres facteurs peuvent aussi influencer l’apparition de mycose, comme le diabète ou toute maladie responsable d’un déficit immunitaire. C’est pour toutes ces raisons qu’il est difficile de dire précisément au bout de combien de temps la mycose disparaîtra.