Déontologie du naturopathe

Même si la profession n'est pas réglementée, il est possible de s’assurer du sérieux d’un naturopathe en consultant son code de déontologie.

A quoi s'engage un praticien en naturopathie ?

A la remarque de Laëtitia Albrespic, naturopathe à Toulouse, sur notre contenu Que soigne un naturopathe, il est tout à fait possible de s’assurer du sérieux d’un professionnel en consultant le code de déontologie qu’il respecte. La profession n’étant toujours pas réglementée, les formations en naturopathie ne sont pas reconnues par l’Etat français – hormis le titre de Conseiller(ère) en naturopathie, inscrit Niveau III au RNCP – et n’importe qui, même bienveillant et de bonne volonté, peut se targuer de compétences certaines en la matière.

En conséquence, pour les naturopathes sérieux disposant de leur propre site internet, vous trouverez aisément dans leur menu de navigation une page Déontologie, laquelle expliquera largement ce à quoi s’engage le praticien dans l’exercice de ses fonctions.

Ce code de déontologie est souvent inspiré de celui-même où lui a été enseignée la naturopathie. Si l’école en question est affiliée à la Fédération française des Écoles de NAturopathie, elle-même affiliée à la World Naturopathic Federation, alors les engagements de la personne relèveront principalement de la Charte de la naturopathie et du Code de déontologie de la FÉNA. Il est possible également que le naturopathe soit membre actif de l’Association Professionnelle de Naturopathie ou du Syndicat des Professionnels de la Naturopathie, auquel cas il s’engage strictement à respecter son code de déontologie conforme à l’esprit des techniques Naturopathiques, sa lettre des Statuts, son Règlement Intérieur ainsi que les lois et règlements en vigueur en France et en Europe.

Un naturopathe sérieux mettra à votre disposition son code de déontologie
Un naturopathe sérieux mettra à votre disposition son code de déontologie

Témoigner de son sérieux à sa patientèle

Si vous êtes naturopathe ou praticien en naturopathie, PBE vous conseille de montrer patte blanche à vos interlocuteurs en affichant clairement votre code de déontologie, que ce soit dans votre cabinet, dans votre salle d’attente ou bien sur votre site internet.

Sans présence en ligne, vous pouvez bénéficier de la visibilité apportée par Portail bien-être en vous inscrivant à son annuaire des naturopathes. Un rapide questionnaire vous permettra de présenter votre parcours, vos prestations et en l’occurrence votre déontologie.

Cet élan de transparence rassura votre patientèle et pérennisera votre crédibilité, tout le temps encore où la naturopathie restera en France reconnue mais non réglementée de manière stricte.

Code de déontologie de la FÉNA

Créée en 1985, la FÉNA, Fédération française des Écoles de NAturopathie, est une référence qualité de la formation au métier de naturopathe en France. Vous trouverez ci-après une copie de sa Charte de la naturopathie et de son Code de déontologie, tels qu’ils sont publiés sur le site Fenahman.eu.

Préambule :

  • CONSIDÉRANT les avancées incontestables des connaissances médicales et techniques en relation avec les plus récentes découvertes scientifiques,
  • CONSIDÉRANT la diminution de la mortalité infantile et l’augmentation de la longévité moyenne, conséquences directes des énormes progrès de l’hygiène et de la sociologie,
  • CONSIDÉRANT la tendance générale à privilégier la prophylaxie artificielle et à négliger l’aspect important de la prévention individuelle par l’enseignement des lois de la vie saine et par l’autogestion de la santé,
  • CONSIDÉRANT qu’en regard de la régression des maladies épidémiques, on assiste à une recrudescence inquiétante des maladies chroniques et métaboliques dites de civilisation (troubles cardio-vasculaires, auto-immuns, allergiques, viraux, neuropsychiques, S.I.D.A. , diabète, obésité …) devant lesquelles la médecine moderne reste souvent impuissante,
  • CONSIDÉRANT la volonté d’un nombre grandissant d’individus de prendre en main leur santé, de ne plus dépendre d’un seul système médical, et d’être responsabilisé,
  • CONSIDÉRANT que le maintien en bonne santé de l’individu ne saurait être dévolu uniquement au corps médical stricto sensu défini par le Code de la santé publique,
  • CONSIDÉRANT la prise en compte par la Communauté Européenne des médecines non-conventionnelles en vue de leur harmonisation,
  • CONSIDÉRANT l’adoption par le Parlement Européen de la résolution sur le statut des médecines non conventionnelles en date du 29 mai 1997 (rapport Colins / ex. Lannoye),
  • CONSIDÉRANT la possibilité juridique, pour les praticiens de santé non médecins, d’exercer dans de nombreux Etats membres de l’Union Européenne,
  • CONSIDÉRANT le rapport français du Conseil Economique et Social de 1982 insistant sur la nécessité d’une véritable prévention sanitaire,
  • CONSIDÉRANT le rapport Béraud de 1992 dénonçant l’usure du système de soin ainsi que sa  » non qualité médicale et économique « ,
  • CONSIDÉRANT que tout individu, selon la définition de la santé produite par l’O.M.S. (Organisation Mondiale de la Santé), doit pouvoir accéder à  » un état complet de bien-être physique, mental et social,  » la santé ne consistant  » pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité « ,
  • CONSIDÉRANT la prise en compte de plus en plus importante, tant au niveau européen qu’au niveau international, des droits du patient et de l’individu,
  • CONSIDÉRANT que dans cette optique, le Naturopathe doit pouvoir contribuer à faciliter l’accès de son consultant au  » meilleur état de santé  » qu’il soit  » capable d’atteindre « ,
  • CONSIDÉRANT l’existence d’un véritable corps professionnel français et européen d’hygiénistes, d’éducateurs, de praticiens et techniciens de santé naturopathes, dont l’exercice : est normalement et officiellement fiscalisé et programmé dans la nomenclature de l’I.N.S.E.E., est répertorié par l’Agence Pour la Création d’Entreprise (A.P.C.E.) relevant du Secrétariat d’Etat aux PME au commerce et à l’artisanat, est également répertorié par le Bureau International du Travail (BIT) relevant de l’ONU,
    mais dont la réalité continue à être ignorée par la législation du ministère de la Santé ;

En conséquence, la Fédération Française des Ecoles de Naturopathie – FENAHMAN – regroupant une dizaine d’associations de professionnels praticiens de santé en naturopathie et organismes de formation de techniciens de santé parmi les plus importantes, et comprenant de nombreux adhérents, s’est donnée la mission de rédiger et de publier la présente Charte de la naturopathie et un Code de déontologie du praticien de santé naturopathe.

Charte déontologique de l'OMNES

Partenaire de la FÉNA, l’OMNES est un groupement de professionnels contribuant à faire évoluer la naturopathie pour en faire une profession à part entière dans le domaine de la santé : télécharger la charte déontologique de l’OMNES.

Code de déontologie du SPN

Tout membre actif du Syndicat des Professionnels de la Naturopathie s’engage, dès son inscription, à respecter le code de déontologie suivant : télécharger le code de déontologie du SPN.