Les bienfaits du régime cétogène sur la perte de poids

Entre tous les régimes existants, il peut être difficile de savoir ce qui fonctionne ou pas. Portail bien-être fait le point ici sur le régime cétogène.

Qu’est-ce que le régime cétogène ?

Le régime cétogène est un régime alimentaire riche en graisses et pauvre en glucides, utilisé depuis des siècles pour traiter des affections médicales spécifiques. Au 19ème siècle, son utilisation se faisait surtout dans le cadre du contrôle de maladies comme le diabète. En 1920, il a été introduit comme traitement efficace contre l’épilepsie chez les enfants pour qui les médicaments étaient inefficaces.

Le régime cétogène a également été testé et utilisé dans des contextes particuliers contre le cancer, le diabète, le syndrome des ovaires polykystiques et la maladie d’Alzheimer.

Toutefois, ce régime attire de plus en plus l’attention en tant que stratégie potentielle de perte de poids en raison de l’engouement pour le régime low carb, qui a débuté dans les années 1970. C’est la diète Atkins, régime à très haute teneur en protéine et faible en glucide, qui a porté les régimes à faible teneur en glucides à un tout autre niveau de popularité.

Aujourd’hui, la plupart des régimes à faible teneur en glucides, notamment les régimes Paléo, South Beach et Dukan, sont riches en protéines mais modérément en matières grasses. Sachez que dans une diète low carb, il n’existe pas de répartition stricte des quantités de chaque macronutriment. En revanche, le régime cétogène se distingue de ce type de régime pauvres en glucides par des quantités bien définies et une teneur en matières grasses exceptionnellement élevée. La proportion de matières grasses est généralement comprise entre 70% et 80%, avec un apport modéré en protéines, et pas plus de 5%-10% de glucides.

Quels sont les bienfaits du régime cétogène sur la perte de poids ?
Quels sont les bienfaits du régime cétogène sur la perte de poids ?

Comment ça marche ?

Le régime cétogène pour la perte de poids part du principe que si vous privez le corps de glucose, la principale source d’énergie pour toutes les cellules du corps, qui est obtenue en mangeant des aliments riches en glucides, un carburant alternatif appelé cétones est produit à partir de la graisse stockée. On parle alors de cétogenèse.

L’énorme consommation en glucose du cerveau nécessite un approvisionnement constant d’environ 120 grammes par jour, car il ne peut en stocker dans ses cellules.

Lorsqu’on jeûne ou que notre alimentation ne contient que très peu de glucides, le corps extrait d’abord le glucose stocké dans le foie et décompose temporairement les muscles pour en libérer. Et si la privation continue pendant 3 à 4 jours et que le glucose stocké est complètement épuisé, le taux sanguin de l’hormone appelée insuline diminue et le corps commence alors à utiliser les graisses comme principal carburant. Le foie produit des corps cétoniques à partir de graisse, qui peuvent être utilisés comme alternative au glucose.

La cétose est donc un état métabolique durant lequel l’organisme ne tire plus son principal carburant du glucose mais plutôt de la cétone.

Les personnes en bonne santé expérimentent naturellement une légère cétose pendant les périodes de jeûne (par exemple, la nuit durant le sommeil) et d’exercice très intense.

Des risques pour la santé

Le régime cétogène a donc une action très directe et rapide sur la masse graisseuse du corps. Mais à l’instar du glucose, l’excès de cétone dans le sang peut avoir des conséquences néfastes pour la santé. On parle d’acidocétose.

Les reins commencent à excréter les corps cétoniques avec l’eau corporelle dans l’urine, entraînant une perte de poids liée aux liquides.

L’acidocétose est une complication qui survient le plus souvent chez les personnes atteintes de diabète de type 1 car elles ne produisent pas assez d’insuline. Or c’est cette hormone qui empêche la surproduction de cétones.

Cependant, des cas d’acidocétose ont été rapportés chez des individus non diabétiques à la suite d’une période prolongée de régime très pauvre en glucides.

La position des experts

Les experts de la question du régime cétogène affirment toutefois que, si cette diète est correctement suivie, les taux sanguins de cétones ne devraient pas s’élever au point de provoquer une acidocétose. Le cerveau en utiliserait la plus grande partie comme carburant et la production naturelle d’insuline d’une personne en bonne santé suffirait à empêcher une envolée du taux de cétone.

Le temps qu’il faut pour entrer en état de cétose ainsi que le niveau d’accumulation de corps cétoniques dans le sang varient d’une personne à l’autre. Cela dépend également de facteurs tels que le pourcentage de masse adipeuse et le taux métabolique au repos.

Jusqu’ici les différentes études menées ont permis de démontrer que le régime cétogène produisait des changements métaboliques bénéfiques à court terme. Parallèlement à la perte de poids, il a été constaté une amélioration des paramètres de santé associés à l’excès de poids comme la résistance à l’insuline, l’hypertension artérielle, ainsi que les taux élevés de cholestérol et de triglycérides.