Définition : qu’est ce qu’un auxiliaire de puériculture ?

Un auxiliaire de puériculture accompagne les enfants de 0 à 15 ans dans leur développement en veillant à leur hygiène et leur confort pour garantir leur bien-être. Bien qu’elle travaille également avec de jeunes enfants, ce métier est bien différent de celui d’assistante maternelle. L’activité d’auxiliaire puéricultrice consiste à réaliser les soins prescris par la puéricultrice tels que prendre la température, changer les couches, enregistrer les courbes de poids ou encore préparer les soins. Une auxiliaire de puériculture guide l’enfant dans la réalisation des gestes quotidiens et enseigne aux parents les soins au bébé. Enfin, ce professionnel de l’éducation est responsable de l’hygiène et de la propreté du lieu de vie, c’est à lui de nettoyer, ranger et désinfecter la chambre et le matériel utilisé.

Ce professionnel de l’enfance peut être amené à travailler dans les établissements de la santé tels que les hôpitaux, les cliniques, les maternités ou encore les Centres de Protection Maternelle et Infantile. Il peut aussi exercer dans les crèches ou les garderies.

Le plus souvent, exercer en tant que auxiliaire de puériculture oblige à travailler avec des horaires de travail en décalé : gardes de nuit, travail en week-end…

Formation auxiliaire de puériculture - Comment devenir auxiliaire en puériculture ?

Formation : comment devenir auxiliaire de puériculture ?

Formations pour devenir auxiliaire puéricultrice

Pour pouvoir exercer ce métier de professionnel de la santé, il faut être titulaire du Diplôme d’Etat correspondant, également appelé le DEAP. Toutes les personnes possédant leur Brevet des Collèges peuvent prétendre à ce diplôme. Il n’est pas nécessaire d’avoir le Baccalauréat mais il faut tout de même être âgé de plus de 17 ans lors de la rentrée en formation.

Les personnes qui ont obtenu un bac professionnel ASSP (Accompagnement Soins et Services à la Personne) ou SAPAT (Services aux Personnes et aux Territoires) sont exemptées de la formation au diplôme d’Etat et pourront postuler sur dossier uniquement.

Pour devenir auxiliaire puéricultrice, en plus du diplôme d’Etat, il peut être demandé de passer d’autres formations pour exercer dans certains services où les soins sont plus spécifiques. Enfin, pour faire ce métier, il est indispensable d’être à jour dans ses vaccinations et de faire tous les vaccins prévus par le Code de la Santé Publique.

Liens et documentations utiles pour se former comme auxiliaire de puériculture

Salaire auxiliaire de puériculture : combien gagne une auxiliaire puéricultrice ?

Le salaire d’un ou d’une auxiliaire de puériculture sera rarement supérieur au SMIC en vigueur en début de carrière. Une enquête à récemment montré que plus de 99% des diplômés sont des femmes (environ 60 000 diplômés tous les ans).

Débouchés : où travailler comme auxiliaire de puériculture ?

Comme tout travail dans le secteur de la santé, les opportunités d’embauche varient selon les besoins des structures et la densité de population aux alentours. Il peut en effet s’avérer plus difficile de trouver rapidement un poste dans un hôpital en province. Les probabilités sont moins élevées que dans les grandes villes. De plus, ce métier est souvent concurrencé par celui d’assistante maternelle. De récents sondages ont cependant révélés que certains secteurs offrent de plus en plus d’opportunités professionnels tels que les soins à domicile ou encore les services de néonatologie (étude et traitement des maladies du nouveau-né).

Enfin, il est intéressant de noter qu’après 3 ans d’exercice, l’auxiliaire de puériculture est en droit de tenter l’examen au concours d’entrée en IFSI (Instituts de Formation en Soins Infirmiers). Certaines épreuves seront adaptées à son profil et des places sont réservées aux auxiliaires dans les centres de formation. Les métiers d’éducateurs ou d’aide-soignants peuvent aussi être envisagés (lire notre fiche formation Aide-soignante).