Définition : qu’est-ce qu’un ambulancier ?

Définition : un ambulancier joue un rôle très important dans la société. Son rôle consiste à transporter les malades et les blessés en ayant recours à un véhicule adapté.

Quelle est la nature du travail de l’ambulancier ? Quelle formation suivre pour devenir ambulancier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Le métier d’auxiliaire ambulancier est-il identique ? Cette fiche métier bien-être vous apportera toutes les réponses à ces questions.

L’ambulancier exerce simultanément le métier de transporteur spécialisé et d’auxiliaire de soins. Il a en charge le transport des malades et des blessés qu’il conduit vers les cliniques ou les hôpitaux dans un véhicule adapté. Son rôle consiste également à transporter les personnes âgées dans les maisons de retraite. Ce professionnel de la santé doit bien prendre soin du malade. En effet, il est à ses petits soins, l’aide à monter dans l’ambulance en le transportant sur un brancard. Il prend soin de lui dans le véhicule. Il s’assure que le blessé est transporté dans un confort optimal et que son état de santé est stable. De plus, pour travailler dans une ambulance, il est nécessaire de savoir effectuer les premiers secours. C’est-à-dire qu’il fait le bouche-à-bouche, le massage cardiaque, etc… Avant toute opération, il doit d’abord tenir compte des infirmiers et des médecins. Aussi, avec des appareils d’assistance médicale, il surveille l’état du blessé ou du malade et informe également le personnel soignant sur l’état de santé du patient.

Il s’occupe aussi d’autres charges annexes comme, par exemple, l’entretien du véhicule, la perception de la recette, l’établissement des dossiers, la tenue des documents administratifs, etc… Il doit aussi avoir une très bonne connaissance de son itinéraire.

En général, dans une ambulance, il y a toujours deux personnes qui travaillent en équipe.

En outre, certaines compétences sont indispensables pour exercer ce métier. En premier lieu, il est très important de savoir garder son sang-froid et de prendre les bonnes décisions au bon moment. Un faux geste et cela peut mettre en danger la vie du patient. La réactivité est aussi nécessaire pour exercer ce métier. Travailler en ambulance nécessite beaucoup d’efforts physiques. Vous devrez, par exemple, parcourir de longues distances et être toujours en mouvement. Avoir une bonne santé est donc indispensable pour pratiquer ce métier. Savoir écouter est l’une des qualités pour devenir ambulancier. Il faut pouvoir être à l’écoute des patients et répondre à leurs besoins. Être aimable est également un plus. Il faut aussi bien connaître les itinéraires pour transporter le plus rapidement possible les malades et les blessés. Et enfin, il faut être un excellent conducteur, sûr et fiable.

Ambulancier prêt à transporter les malades et les blessés

Formation ambulancier : comment devenir ambulancier ?

On ne peut pas devenir ambulancier comme on veut. Il y a une formation à suivre pour pouvoir exercer en tant qu’ambulancier.

Études et diplômes pour travailler dans une ambulance

Le diplôme d’État (DEA) est indispensable pour l’exercice de ce métier. Pour participer aux sélections, il est recommandé d’avoir au moins le niveau de 3ème. Cependant, il faut savoir que la grande majorité des personnes qui souhaitent suivre cette formation ont le BAC ou ont eu un diplôme dans le secteur sanitaire ou social de type CAP.

La formation Ambulancier dure entre 2 et 4 mois. Néanmoins, il faudra disposer d’un permis de conduire B depuis au moins 3 ans. Une attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 1 est également exigée. Pour passer les épreuves d’admission, il faut aussi être titulaire d’une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’une ambulance.

Salaire ambulancier : combien gagne un ambulancier ?

Le salaire ambulancier débutant est, en général, de 1 425 euros brut mensuel. Au fil des années, il peut toucher 2 000 euros.

Débouchés : où travailler comme ambulancier ?

Les débouchés ne manquent surtout pas pour ce professionnel. L’évolution de ce professionnel de la santé peut l’amener à devenir régulateur d’une structure de soins après plusieurs années d’expérience ou tout simplement être chef d’entreprise en libéral. Il travaille également en hôpital, en clinique ou encore dans les maisons de retraite.