Formation ambulancier

Le métier d'ambulancier est un métier noble et primordial. Son rôle est de transporter les malades et blessés à bord de son ambulance. Découvrez comment devenir ambulancier.

Définition : qu'est-ce qu'un ambulancier ?

Un ambulancier joue un rôle très important dans la société. Son rôle consiste à transporter les malades et les blessés en ayant recours à un véhicule adapté.

L’ambulancier exerce simultanément le métier de transporteur spécialisé et d’auxiliaire de soins. Il a en charge le transport des malades et des blessés qu’il conduit vers les cliniques ou les hôpitaux dans un véhicule adapté. Son rôle consiste également à transporter les personnes âgées dans les maisons de retraite. Ce professionnel de la santé doit bien prendre soin du malade. En effet, il est à ses petits soins, l’aide à monter dans l’ambulance en le transportant sur un brancard. Il prend soin de lui dans le véhicule. Il s’assure que le blessé est transporté dans un confort optimal et que son état de santé est stable. De plus, pour travailler dans une ambulance, il est nécessaire de savoir effectuer les premiers secours. C’est-à-dire qu’il fait le bouche-à-bouche, le massage cardiaque… Avant toute opération, il doit d’abord tenir compte des infirmiers et des médecins. Aussi, avec des appareils d’assistance médicale, il surveille l’état du blessé ou du malade et informe également le personnel soignant sur l’état de santé du patient.

L’ambulancier s’occupe également de charges annexes comme, par exemple, l’entretien du véhicule, la perception de la recette, l’établissement des dossiers, la tenue des documents administratifs… Il doit aussi avoir une très bonne connaissance de son itinéraire.

Deux personnes, en général, travaillent dans une ambulance, dont l’une doit être obligatoirement titulaire du diplôme d’Etat d’ambulancier (DEA). L’autre est souvent un auxiliaire ambulancier second d’équipage. Il s’agit véritablement d’un travail d’équipe.

En outre, certaines compétences sont indispensables pour exercer ce métier. En premier lieu, il est très important de savoir garder son sang-froid et de prendre les bonnes décisions au bon moment. Un faux geste et cela peut mettre en danger la vie du patient. La réactivité est aussi nécessaire pour exercer ce métier. Travailler en ambulance nécessite beaucoup d’efforts physiques. Les distances parcourues peuvent être relativement longues distances et soutenir voire porter un malade nécessite beaucoup d’efforts. Avoir une bonne santé est donc indispensable pour pratiquer ce métier. Savoir écouter est l’une des autres qualités essentielles pour devenir ambulancier. Il faut pouvoir être à l’écoute des patients et répondre à leurs besoins. Être aimable est également un plus. Il faut aussi bien connaître les itinéraires pour transporter le plus rapidement possible les malades et les blessés. Et enfin, il faut être un excellent conducteur, sûr et fiable.

Formation ambulancier - Comment devenir ambulancier ?
Formation ambulancier – Comment devenir ambulancier ?

Formation ambulancier : comment devenir ambulancier ?

Quel diplôme pour être Ambulancier ?

Il est impossible de devenir ambulancier sans formation Ambulancier et le diplôme d’État d’Ambulancier (DEA) est indispensable.

Pour participer aux épreuves de sélection dans un centre agréé par le ministère de la Santé, le niveau scolaire de 3ème est un minimum. Cependant, la grande majorité des personnes souhaitant suivre cette formation a le BAC et/ou dispose d’un diplôme dans le secteur sanitaire ou social de type CAP. La formation Ambulancier nécessite, pour se présenter aux épreuves d’admission :

  • un permis de conduire B de plus de 3 ans,
  • une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’une ambulance,
  • un certificat médical de vaccinations,
  • une formation aux gestes et soins d’urgence (AFGSU) niveau 1,
  • et un stage d’orientation de 140 heures dans une société d’ambulance (sauf pour les auxiliaires ayant exercés plus d’un mois, ou les sapeurs pompiers de Paris ou Marseille ayant exercés 3 ans).

La sélection au diplôme d’État d’Ambulancier comporte une première épreuve d’admissibilité, comptant un stage de découverte de 140 heures et une épreuve écrite de français et d’arithmétique puis une seconde épreuve d’admission consistant en un entretien avec un jury délibératoire.

Important :

  • Les titulaires du bac ou d’un diplôme du secteur sanitaire ou social de type CAP sont dispensés de l’épreuve écrite d’admissibilité.
  • Les candidats ayant exercé, au moment de la sélection, les fonctions d’auxiliaire ambulancier pendant une durée continue d’au moins un an durant les 5 dernières années sont dispensés de l’épreuve orale d’admission.

La formation pour devenir ambulancier est d’une durée comprise entre 2 et 4 mois, selon qu’elle est réalisée à temps complet ou partiel. Elle compte 630 heures, dont 455 heures d’enseignement théorique et clinique en institut et 175 heures en stage chez un transporteur habilité.

Où passer un diplôme pour devenir ambulancier ?

Diffusez votre formation sur Portail bien-être dès aujourd’hui
Diffusez votre formation sur Portail bien-être dès aujourd’hui
Assurez-vous une visibilité optimale au moment précis où les internautes recherchent une formation que vous proposez.

Tarif et financement de la formation ambulancier

La formation au métier d’ambulancier est payante, environ 3 000 euros, mais celle-ci peut-être intégralement ou partiellement prise en charge par votre région et/ou par le Fongecif dans la cadre de la formation continue. Des indemnités de frais de transport peuvent également être délivrées.

Si le candidat ne dispose pas encore du permis de conduire, le prix de cette formalité est à prendre en compte. Ce dernier peut être très variable car les différentes écoles sont libres de fixer leur prix mais on constate, en moyenne, un coût de 1400 euros en région parisienne lorsqu’il n’est que de 700 euros en province.

Enfin, des supports pédagogiques, pas toujours compris dans le prix de la formation, pourront être achetés afin de maximiser les chances de succès.

Salaire ambulancier : combien gagne un ambulancier ?

Le salaire d’un ambulancier débutant est, en général, de 1 425 euros brut mensuel. Au fil des années, il peut attendre 2 000 euros mais varie fortement selon les entreprises.

A son compte, un ambulancier peut espérer une rémunération supérieure mais devra subventionner un véhicule conforme aux exigences de la profession.

Débouchés et évolutions : où travailler comme ambulancier ?

Les débouchés sont nombreux pour ce professionnel de la santé. Exerçant aussi bien dans le privé que dans le public en hôpital, en clinique ou encore dans les maisons de retraite, un ambulancier senior peut être amené à devenir régulateur d’une structure de soins ou tout simplement être chef d’entreprise en libéral. Ses missions seront alors plus large et il devra recevoir les appels, coordonner les demandes et établir le planning des courses ou des interventions.

Tarif ambulancier : combien coûte un transport en ambulance ?

Le prix d’un transport sanitaire par ambulance comporte, selon Ameli :

  • un forfait : forfait départemental ou forfait agglomération ou prise en charge, selon le lieu du siège de la société de transports sanitaires,
  • une valorisation trajet court : majoration dégressive, fonction du nombre de kilomètres parcourus,
  • et un tarif kilométrique : applicable à la distance parcourue en charge du lieu de départ au lieu d’arrivée, déduction faite des 3 premiers km inclus dans le forfait départemental et dans le forfait agglomération, ou dès le 1er km parcouru dans le cas de la facturation de la prise en charge.

Note/Avis général sur le métier d'ambulancier

  • Facilité d'accès
  • Rémunération potentielle
  • Débouchés
4.7

Résumé

Le métier d’ambulancier est un métier noble et primordial. C’est l’un des premiers chaînons de notre système de santé. Bien que dur parfois, lorsqu’il faut faire face à des situations graves, il est très riche en émotions positives. Suivre une formation Ambulancier est relativement simple et c’est à coup sûr un métier qui vous marquera à vie, nécessitant un fort mental et des connaissances certaines en premier secours.