Conducteur de travaux

Le conducteur de travaux planifie et contrôle la réalisation des travaux de construction et d’aménagement. Découvrez comment devenir conducteur de travaux.

Définition : qu'est-ce qu'un conducteur de travaux ?

Les détails des missions d’un conducteur de travaux varient en fonction des chantiers et de la structure de l’entreprise à laquelle il appartient. Son travail se résume généralement à trois tâches principales : la préparation des chantiers, la planification des travaux et la gestion des projets.

Le conducteur de travaux planifie et contrôle la réalisation des travaux de construction et d’aménagement, des travaux qui sont en général de grande envergure :

  • il dirige les chefs de chantiers,
  • il coordonne les opérations au niveau d’un ou de plusieurs chantiers,
  • il encadre les équipes de techniciens et d’ouvriers sous sa responsabilité,
  • il assure la conduite des travaux des chantiers depuis la phase d’études préparatoires jusqu’à la phase de finition.

Avant le début des travaux, le conducteur de travaux en bâtiment se réunit avec les ingénieurs d’études pour établir les devis, pour préparer les conditions des travaux et pour délimiter les besoins en personnes, en machines, en matériel et en matériaux.

Il organise avec les chefs d’équipe la répartition des tâches. Il s’assure que les travaux se terminent dans les délais prévus et que le cahier de charges soit respecté. Il motive ses hommes, il contrôle leur travail et il effectue les corrections et les ajustements nécessaires. Il est aussi responsable de la sécurité des ouvriers qui travaillent sur les chantiers.

Le conducteur de travaux s’occupe également des tâches administratives liées à la gestion des commandes, aux livraisons et à la gestion du personnel. Il assure également la gestion financière des chantiers et effectue les mises à jour périodiques du carnet de bord du chantier.

Formation Conducteur de travaux - Comment devenir conducteur de travaux ?
Formation Conducteur de travaux – Comment devenir conducteur de travaux ?

Formation Conducteur de travaux : comment devenir conducteur de travaux ?

Quel diplôme pour être Conducteur de travaux ?

Vous pouvez devenir conducteur de travaux en gravissant tous les échelons hiérarchiques de votre entreprise – ouvriers$, chef de file, chef d’équipe, chef de chantier, aide-conducteur puis enfin conducteur de travaux) avec un complément de stage conducteur de travaux ou en sortant de grandes écoles spécialisées dans la formation conducteur de travaux en bâtiment.

Pour occuper ce poste, vous devez être titulaire d’un diplôme BTS Bâtiment options Etudes et économie de la construction et Travaux publics.

L’obtention d’un master ou d’un DUT Génie civil options Bâtiment ou Travaux publics et aménagement, ou d’un diplôme de BTSA en aménagements paysagers constituent des atouts pour occuper ce poste. Une licence professionnelle option Chef de chantier augmente aussi vos chances d’accéder au métier.

De nombreuses écoles proposent des formations conducteur de travaux en BTP et des formations conducteur de travaux en alternance :

  • l’ESITC – Ecole Supérieure d’Ingénieurs des Travaux de la Construction – et l’ESTP – Ecole spéciale des travaux publics – sont des écoles d’ingénieurs spécialisées dans la construction,
  • Les écoles polytechniques, l’ei.CESI – Ecoles d’ingénieurs du CESI -, l’ENSAM – Ecole nationale supérieure d’arts et métiers – sont des écoles d’ingénieurs généralistes spécialisées dans le secteur de la construction et dans la gestion de la production.

Etudes : où passer un diplôme pour devenir conducteur de travaux ?

  • ESITC - Ecole Supérieure d'Ingénieurs des Travaux de la Construction -
  • ESTP - Ecole Spéciale des Travaux Publics, du bâtiment et de l'industrie -
  • ei.CESI - Ecoles d'ingénieurs du Centre des Etudes Supérieures Industrielles -
  • ENSAM - Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Métiers -
Diffusez votre formation sur Portail bien-être dès aujourd’hui
Diffusez votre formation sur Portail bien-être dès aujourd’hui
Assurez-vous une visibilité optimale au moment précis où les internautes recherchent une formation que vous proposez.

Tarif et financement : combien coûte la formation conducteur de travaux ?

Les frais de formation Conducteur de travaux dans les écoles polytechniques et dans les écoles d’ingénieurs s’élèvent à près de 6 500 €.

Salaire conducteur de travaux : combien gagne un conducteur de travaux ?

Le salaire moyen d’un jeune diplômé en conducteur de travaux se situe entre 27 000 € et 35 000 € brut par an.

Celui d’un jeune cadre se situe entre 35 000 € et 55 000 € brut par an, et entre 55 000 € et 75 000 € brut par an pour un cadre confirmé.

Débouchés : où travailler comme conducteur de travaux ?

Les grandes entreprises et les filiales dans le secteur de la construction ont besoin de l’expertise des conducteurs de travaux. Il en est de même pour les bureaux d’études techniques, les cabinets d’architecte et les PME spécialisées dans le secteur des bâtiments et travaux publics.

Après de nombreuses années d’expérience, et avec des formations complémentaires, le conducteur de travaux peut assumer les responsabilités d’un cadre supérieur et devenir directeur de travaux, ingénieur commercial BTP, économiste de la construction, ingénieur d’études BTP ou encore ingénieur QHSE.

Tarifs conducteur de travaux : combien coûte un conducteur de travaux ?

Le coût d’un conducteur de travaux varie en fonctions de ses missions précises qu’il aura a remplir durant le chantier, mais aussi avant le chantier.

En général, le coût est proportionnel au coût total des travaux, et se comprend entre 1 et 4% du prix du chantier.

Un commentaire ? Une réaction ? N'hésitez pas à faire part de votre expérience.