Hypnose et cigarette : le témoignage d’Hélène

Hélène, 34 ans, est fumeuse. Pas une grosse fumeuse, mais fumeuse quand même. Avec l’arrivée de sa petite fille, elle décide de stopper la cigarette et se laisse tenter par l’hypnose pour arrêter de fumer. Elle nous livre son témoignage.

Hypnose et cigarette, le témoignage d’Hélène

Je m’appelle Hélène, j’ai 34 ans et je fumais depuis une dizaine d’années environ entre 3 et 5 cigarettes par jour, parfois plus selon l’occasion. “C’est rien !” avait-on coutume de me dire. Mais j’ai eu une petite fille et l’odeur d’une maman qui sent le tabac ne me plait pas. L’idée que ma fille puisse me repousser à cause de mon odeur ne me séduit pas.

Autour de moi, on m’a parlé de l’hypnose, soit disant formidable pour ce genre de truc. Je décide donc de prendre rendez-vous en pianotant sur Internet pour trouver un thérapeute proche de chez moi. Je suis un peu sceptique. J’ai envie d’une cigarette en allant au rendez-vous ! La peur du manque. La peur qu’on prenne le contrôle sur moi !

Cécile, l’hypnothérapeute, est souriante et énergique. Elle m’accueille dans son salon confortable et agencé de façon zen. On parle beaucoup ! Elle cherche à connaître mes motivations dans cette démarche, mais aussi mes peurs. Son analyse est juste, ses remarques pertinentes. Elle m’explique le déroulement de la séance puis nous commençons.

Je me sens en confiance, détendue et bercée par la voix de Cécile. Allongée dans ce fauteuil confortable, je me concentre sur ma respiration, tout en suivant les conseils qu’elle énonce. Je m’évade, je suis bien, en sécurité. Cécile parle fort et de manière ferme pour expliquer à mon subconscient que dorénavant je serai non-fumeur pour toujours. Elle lui explique que je ne veux plus fumer pour moi, pour ma fille, pour le temps que je vais gagner en famille. Afin d’obtenir en retour mon approbation, elle me demande de lever l’avant-bras. Je m’exécute immédiatement. Puis Cécile me réveille. Je suis “parfaitement détendue, joyeuse et heureuse, ne respirant que de l’air pur.”

Je suis sortie de cette séance dubitative en guettant la prochaine fois où j’aurai envie de fumer, la prochaine fois où je craquerai mais rien ! Je me sens libérée du tabac, sans angoisse ni envie de reprendre. Un mois après la première séance, je pense encore parfois à la cigarette, mais pas à fumer. L’image est là, mais plus le geste. C’est furtif et épisodique. Quand je me sens sur le point de craquer, je réécoute la séance que Cécile a enregistrée et cela m’apaise en me concentrant sur ma respiration. Je constate que l’hypnose est un très bon moyen pour arrêter de fumer sans douleur ni préparation car on ne passe pas par l’étape angoissante du sevrage. Je n’ai plus envie de fumer et je ne m’en sens pas privée. Je me réjouis à présent de pouvoir profiter de mon temps et de me sentir en adéquation avec mon objectif d’avoir une vie plus saine.

Merci Cécile !

Un commentaire ? Une réaction ? N'hésitez pas à faire part de votre expérience.