Comment soigner une mycose ?

Bien que souvent bénignes, les mycoses sont très désagréables au quotidien pour les personnes atteintes. Voyons comment soigner une mycose.

Les traitements de la mycose : introduction

Le corps humain est le lieu de vie de nombreux micro-organismes, dont des champignons microscopiques. La mycose est la prolifération de ces champignons, qui apprécient particulièrement les endroits chauds et humides. On la nomme également infection fongique.

La mycose peut atteindre différentes parties du corps, les plus fréquentes étant les mycoses cutanées – au niveau de la peau donc, comme le pied d’athlète par exemple -, les mycoses génitales et les mycoses des ongles – ou onychomycose -.

Souvent bénignes, ces infections sont toutefois désagréables et longues à guérir. Faisons un tour d’horizon des solutions et traitements pour savoir comment soigner une mycose.

Traitement des mycoses : comment soigner une mycose ?
Traitement des mycoses : comment soigner une mycose ?

Le traitement local

En fonction de la localisation et du type de champignon, un traitement local suffira à soigner la mycose.

La plupart de ces traitements locaux contiennent le même type d’agent antifongique, les imidazolés. Ce sont des dérivés azolés, comme l’itraconazole, le kétoconazole ou le fluconazole.

Pour une mycose cutanée

Dans le cas d’une mycose de la peau, des crèmes antifongiques ou des lotions sont employées pour soigner une infection sur une peau glabre, c’est-à-dire sans poil. Ces produits nécessitent une prescription médicale, bien que certaines soient disponibles sans ordonnance. Il est tout de même conseillé de consulter un médecin traitant afin de déterminer le traitement adéquat. De plus, ces antifongiques locaux peuvent avoir des effets secondaires et présentent des contre-indications, comme pour les femmes enceintes par exemple.

Les mycoses cutanées nécessitent un temps de traitement assez long, allant de 10 à 20 jours.

Pour une mycose des muqueuses

Dans les infections fongiques des muqueuses, le traitement local est également recommandé en premier recours. La plupart de ces cas de mycoses sont dues au Candida albicans, une levure. Les mycoses vaginales se soignent aisément par des ovules, quant aux mycoses buccales, des solutions buvables permettent d’éliminer le champignon.

Les infections vaginales sont très rapides à soigner, quelques jours de traitement suffisent.

Le traitement systémique

Certaines infections fongiques nécessitent la prise d’un traitement oral. C’est le cas de la mycose du cuir chevelu et de l’onychomycose, lorsque plusieurs ongles sont malades. Un traitement local peut également y être associé.

La guérison est assez longue, il est souvent nécessaire de prendre son traitement pendant 2 à 6 mois avant d’éliminer le champignon.

Dans de rares cas, une infection par un Candida albicans peut nécessiter l’emploi d’un traitement systémique.

Les molécules utilisées sont les mêmes que pour le traitement local, et comporte les mêmes contre-indications. Ces médicaments ne sont délivrés que sur ordonnance.

Les traitements naturels pour soigner une mycose

Les huiles essentielles

Pour soigner une mycose naturellement, il est tout à fait possible d’utiliser des huiles essentielles. Les huiles de tea tree – ou arbre à thé – et celle de lavande sont des antifongiques naturels par exemple.

Toutefois, les huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes, mais également aux enfants de moins de 8 ans et aux personnes souffrant de problèmes hépatiques.

Soigner une mycose cutanée avec de l’huile essentielle de tea tree

Contre les mycoses cutanées, il est conseillé d’appliquer 1 goutte 2 à 3 fois par jour de tea tree sur la zone à soigner.

Mélangé à d’autres huiles essentielles comme l’origan ou le thym à thymol, l’arbre à thé pourra aussi permettre de lutter contre les mycoses génitales masculines. Pour cela, ces huiles devront être prises par voie orale sur un comprimé neutre plusieurs fois par jour.

La durée du traitement est de 3 semaines.

Soigner une mycose buccale avec de l’huile essentielle de cannelle de Chine

L’huile essentielle de cannelle de chine permet de lutter contre les mycoses buccales. Elle devra être mélangée à une cuillère à café d’huile d’olive, 3 fois par jour, et ce traitement devra être suivi pendant 20 jours.

L’extrait de pépin de pamplemousse

C’est un antifongique naturel mais aussi un antibactérien puissant ! Il est idéal pour traiter les mycoses. Il faut tout de même compter 6 mois afin d’avoir un bon résultat.

Si vous suivez un autre traitement médical, l’extrait de pépin de pamplemousse est toutefois contre-indiqué car il pourra créer des interactions avec celui-ci.

Le bicarbonate de soude

Il sera employé contre les mycoses de la peau en application cutanée après dilution dans de l’eau chaude. En cas de mycose buccale, il pourra être employé en bain de bouche.

L’huile de coco

Cette huile comestible est également très appréciée pour ses propriétés antifongiques. Elle peut s’appliquer directement sur la zone à traiter, ou bien, on peut y associer 1 goutte d’huile essentielle de tea tree pour booster son effet.

Prévenir les récidives

Mieux vaut prévenir que guérir ! Quelques conseils de prévention permettront d’éviter une nouvelle infection par un champignon.

Tout d’abord, afin d’éviter une mycose des pieds, transmissible par le contact, il est déconseillé de marcher pieds nus dans les lieux publics.

Au niveau génital, afin de préserver la flore vaginale, il faudra s’abstenir de porter des vêtements trop serrés et des sous-vêtements en matière synthétique. On conseille également de porter des préservatifs lors des rapports sexuels.

Les mycoses sont des infections fongiques très fréquentes. En fonction de la localisation et de la progression du champignon, le traitement variera entre la prise d’un traitement oral et l’application d’une crème ou d’une lotion localement. Enfin, des traitements naturels existent pour soigner les mycoses et prévenir les récidives sans antifongique chimique.