Comment faire un grog contre le rhume ?

Entre les écoulements du nez, la congestion, les courbatures et la toux, le rhume est un véritable calvaire, surtout lorsque l’on a pas le temps de se reposer. Pour y remédier, la prise de médicaments comme le Fervex, le Dolirhume ou l’Actifed est très courante et efficace. Pour autant, les méthodes de soins naturels et autres remèdes ne sont pas fiables et efficaces également. Si certains patients optent pour la décoction de racines d’échinacée, d’autres trouvent plus efficace l’infusion de quinine. Parmi les nombreux traitements naturels du rhume, l’un des plus répandu est sans aucun doute le grog. Préparé avec ou sans alcool, le grog est un excellent remède maison pour combattre les infections causées par les rhinovirus.

Comment faire un grog ?

Faire un grog sans alcool

Pour dépasser rapidement les sensations désagréables causées par le rhume, faire un grog est facile et recommandé, que l’infection en soit qu’à ses débuts ou à un stade avancé. Pour rendre efficace l’action du grog, le patient doit en même temps se trouver dans une pièce bien aérée, à une température ambiante, et se moucher autant que possible pour décongestionner le nez.

Lorsque les coups de froid commencent à se faire sentir, le grog sans alcool procure efficacement un effet apaisant. La recette se compose de :

  • 250 ml d’eau à porter à ébullition
  • 1 cuillerée à soupe de miel
  • 2 clous de girofle
  • 1 bâton de cannelle
  • jus d’1/2 citron

Une fois l’eau bouillie, il faut la verser dans une tasse, et y ajouter le bâton de cannelle et les clous de girofle. Pour que ces composants s’imprègnent bien, il faut laisser infuser pendant 10 minutes. Avant de filtrer le girofle, ajouter le miel et le jus de citron. Vous n’avez plus qu’à déguster.

Faire un grog au rhum ou un grog au whisky

Un grog au rhum ou au whisky est un bon remède pour calmer la toux et l’irritation de la gorge en cas de rhume. Son principal rôle est de réchauffer l’organisme et de provoquer ainsi une abondance de transpiration. Cela permet d’éliminer efficacement les toxines. Le grog alcoolisé présente la même action que l’inhalation d’eau bouillie aux feuilles de quinine. Des méthodes à l’ancienne proposent la recette du grog dont l’ingrédient principal est le rhum. Celle-ci se compose de :

  • 200 ml d’eau
  • 1 cuillerée à soupe de rhum
  • 1 cuillerée à soupe de miel
  • jus d’1/2 citron
  • 1 rondelle de citron
  • 1 cuillerée à café de poudre ou 1 bâton de cannelle

Pour préparer un grog avec alcool et lutter contre le rhume, vous devez porter l’eau à ébullition et la verser dans un bol, puis ajouter le rhum. Ajouter ensuite le miel et le jus de citron avant d’y verser la poudre de cannelle ou d’y touiller le bâton de cannelle. Pour finir, immerger la rondelle de citron dans le grog pendant quelques instants avant de le boire.

À la place du rhum, il est possible de faire un grog au whisky. En revanche, il faut garder les mêmes ingrédients, comme le miel pour apaiser les maux de gorge, et pour fluidifier le mucus en cas de toux grasse. Le jus de citron empêche la prolifération des bactéries, et la cannelle est recommandée pour renforcer le système immunitaire.