Comment méditer ?

La méditation : comment apprendre à méditer ?

La méditation est une pratique recommandée pour les personnes qui souhaitent retrouver la paix intérieure, un apaisement spirituel et mental. Son principe est d’effectuer une quête spirituelle, accompagnée de postures du corps, de techniques de respiration, et éventuellement d’autres rituels pendant les séances. Dans certaines techniques, notamment la méditation Vipassana, l’action d’apprendre à comment méditer est associée avec une hygiène quotidienne à mettre strictement en application, pour l’atteinte des objectifs.

Comment méditer ?

Petit guide de méditation pour débutants à experts

Qu’il s’agisse de pratiquer une méditation Zen, transcendantale, Vipassana ou Yoga, il faut se trouver dans des conditions propices et idéales pour réussir à méditer.

Choisir le bon moment pour méditer

Le choix du moment pour effectuer la méditation dépend de l’attente du pratiquant. Pour la plupart des personnes qui pratiquent la méditation transcendantale, la méditation du matin est l’idéale pour attaquer la journée avec l’esprit tranquille. Certaines personnes préfèrent méditer le soir pour se défaire des tensions et du stress avant d’aller se coucher. La méditation du midi, pendant les heures de pause au travail est également recommandée, pour récupérer de l’énergie et poursuivre la journée. En somme, il faut choisir son moment pendant lequel l’on n’est pas soumis à des contraintes.

Créer un environnement harmonieux

La quête de l’apaisement spirituel et mental est le but général de la méditation. Pour ce faire, il est tout indiqué de créer un environnement régné par l’harmonie. Plus précisément, il est préférable de méditer au quotidien dans une pièce calme, loin de tout bruit. L’objectif principal, pour une première progression dans la méditation, c’est de ne pas se perdre dans ses pensées ni de se laisser distraire, pour arriver à une pensée profonde. Lors de la séance, il est même de coutume d’opter pour un fond musical, comme les battements binauraux, ou d’allumer des bougies parfumées.

Adopter des postures de méditation correctes

Lors d’une séance de méditation, chez les pratiquants bouddhistes, le choix d’une bonne posture est très important. Dans la pratique du Zen, les adeptes se mettent en position lotus, c’est-à-dire, assis avec les jambes croisées et les genoux maintenus au sol. Certaines personnes choisissent la posture « demi-lotus », dont l’une des jambes est reposée à plat, et l’autre jambe sur une cuisse. Dans le cas où des crispations se ressentent au niveau des muscles, il est possible de changer de position. A vous de trouver la bonne.

Bien travailler la respiration

Dès qu’un débutant se lance dans un cours de méditation, le moniteur indique l’importance du travail de la respiration. Après la posture, le contrôle du souffle est la base de la prise de conscience et de la quête pour une harmonie intérieure. Il est essentiel de maîtriser le souffle, quelle que soit la technique de méditation à mettre en application.

Réciter des mantras si possible

Dans certaines techniques de méditation, les pratiquants récitent des formules appelées mantras, il s’agit ici de mots ou de phrases. Commencer à méditer consiste parfois à réciter « om » ou « Shri Râm, jaï Râm ». Il s’agit de sons qui intensifient la concentration, et permet d’accentuer l’expiration pour une bonne maîtrise du souffle.

Mis en ligne par . Dernière mise à jour le .

Un commentaire ? Une réaction ? N'hésitez pas à faire part de votre expérience