Tout sur la durée d’un congé maternité : introduction

La durée congé maternité est variable selon la situation (premier, deuxième ou troisième enfant et plus). Cette durée est prend en compte le temps de travail effectif pour le calcul de l’ancienneté, des droits à la retraite… Cela varie donc d’une maman à une autre.

Ce qu’il faut savoir sur la durée légale du congé maternité

Le congé maternité comprend deux périodes :

La durée de ces deux périodes est différente. En effet, la durée de la deuxième période est plus large que la première. Par ailleurs, ces dernières varient aussi en fonction de la nature de la naissance et du nombre d’enfants. Pour un salarié qui souhaite prolonger son congé, il doit faire une demande de congé parental. Il s’agit d’un droit que tout salarié peut acquérir en respectant certaines conditions. L’objectif de ce dernier est que les parents puissent s’occuper de leur enfant jusqu’à son troisième âge. Mais cette durée de congé mater’ peut être prolongé jusqu’au sixième de l’âge de l’enfant.

Les différentes durées de congé maternité

La durée d’un congé maternité pour un premier et un deuxième enfant

Pour le premier et deuxième enfant, la durée du congé maternité est identique. Dans ce sens, la mère bénéficie de 6 semaines avant l’accouchement et 10 semaines après. Au total, la durée du congé maternité pour les deux premiers enfants est de 16 semaines.

La durée du congé maternité à partir d’un troisième enfant

À partir du troisième enfant, la durée du congé prénatal est de 8 semaines et celle du congé postnatal est de 18 semaines. Donc, 26 semaines au total.

Et pour l’arrivée de jumeaux, triplés ou plus ?

La durée congé maternité est aussi différente si la mère donne naissance à des jumeaux ou à des triplets (ou plus). Pour la naissance de jumeaux, la mère a droit à 34 semaines de congé, dont 12 semaines en prénatale et 22 semaines en postnatal. Par ailleurs, 46 semaines de congé de maternité sont attribuées à une mère ayant accouché des triplets. Cette durée est répartie comme suit : 24 semaines de congé prénatal et 22 semaines de congé postnatal. D’autre part, elle peut être prolongée à l’issue de certaines complications.

Des durées complémentaires dans certains cas

Dans le cas où l’enfant naît six semaines avant la date prévue, c’est-à-dire, une naissance prématurée, la durée entre l’accouchement et le début prévu de congé vient s’ajouter à la durée légale de votre congé de maternité. Par ailleurs, la durée d’un congé prénatal peut être augmentée de deux semaines maximum en cas de maladie en liaison avec la grossesse (ou plus de quatre semaines pour un congé postnatal). Cette prolongation doit être justifiée par un certificat médical. D’autre part, le décès de la mère pendant l’accouchement entraine une suspension du contrat de travail du père pendant six semaines à partir de la naissance de l’enfant. Sinon, le concubin ou partenaire homosexuelle de la défunte peut bénéficier de ce congé si ce n’est pas acquis par le père de l’enfant.

Durée maternité et prolongation

La durée du congé maternité dépend de la nature du congé (temps plein ou temps partiel) et du nombre d’enfants des parents. À partir d’une durée de six mois, la période d’un congé parental est renouvelable. Pour une nouvelle naissance, le congé parental peut être prolongé jusqu’au troisième anniversaire de l’enfant. Mais la durée du congé maternité à l’issue d’une naissance multiple peut être prolongée jusqu’à ce que les enfants entrent en école maternelle. Cette durée peut être même prolongée jusqu’à ce que le dernier enfant atteigne ses six ans (cas d’une naissance multiple d’au moins 3 enfants.