Le congé maternité : introduction

Le congé maternité est un congé parental et un droit irréfutable pour toutes femmes enceintes travaillant dans une entreprise, peu importe la nature de son contrat et son ancienneté. Le calcul congé maternité est plus particulier et dépend de plusieurs détails de situation.

Demande de congé maternité auprès de l’employeur

Aucune obligation légale de délai et de forme n’est régie par la loi pour avertir l’employeur de votre demande de congé de maternité. Par contre, vous êtes quand même tenue d’informer votre employeur afin de clarifier la situation et éviter toutes sortes de mésententes et de désaccords. D’ailleurs, c’est une sorte de courtoisie et un moyen de le rappeler qu’il doit s’organiser avant votre départ en congé.

Congé maternité et période d’essai

Il faut savoir que la période d’essai d’une personne enceinte peut être rompue à tout moment peu importe le motif du moment que ce dernier n’est pas lié à sa grossesse. Mais si vous n’êtes pas dans ce cadre, aucun licenciement de la part de l’employeur n’est autorisé à l’exception d’une faute grave toujours en dehors de la grossesse.

Congé mater’, licenciement et protection sociale

Par ailleurs, celle qui part en congé de maternité bénéficie aussi d’une protection absolue contre le licenciement pendant son congé. Ainsi, l’employeur est tenu d’attendre la fin de la période de congé maternité si après un bilan, il a constaté une faute grave ou une impossibilité de maintenir votre contrat. De ce fait, il est conseillé de faire parvenir à votre employeur une lettre en recommandée avec accusé de réception. Dans cette lettre, précisez bien le début et la fin de la date du congé maternité. N’oubliez pas de joindre votre certificat de grossesse délivré par le médecin. D’autre part, il faut savoir que les droits liés à l’ancienneté sont maintenus pour les femmes qui partent en congé de maternité. En effet, la loi indique la période de congé de maternité est comme une période de travail effectif.

Durée congé maternité

La durée d’un congé de maternité dépend du statut de l’enfant et de la situation. À savoir qu’il y a aussi le congé prénatal et le congé postnatal. Pour votre premier et deuxième enfant, la durée totale du congé est de 16 semaines dont 6 semaines prénatal et 10 semaines postnatal. Pour un troisième enfant, la durée est plus longue, c’est-à-dire 8 semaines en prénatal et 18 semaines en postnatal, ce qui fait un total de 26 semaines.

La durée est aussi différente pour un congé maternité jumeaux, triplés ou plus. En effet, si vous attendez des jumeaux, la durée de votre congé de maternité est de 34 semaines réparties comme suit : 12 semaines de congé prénatal et 22 semaines de congé postnatal. Quant au cas d’une mère qui attend des triplés (ou plus), elle bénéficie d’un congé prénatal de 24 semaines et d’un congé postnatal de 22 semaines, donc, 46 semaines de congé.

Enfin, vous avez la possibilité de reporter et/ou écourter les dates de votre congé maternité. Il y a aussi des périodes complémentaires pour une naissance prématurée, une maladie pendant la grossesse ou l’accouchement.