Dermatologie – endocrinologie – nutrition et diabète: DCEM2 – DCEM3 – DCEM4.

de - 11 octobre 2012 - 206 pages - 1 avis - 15.2

Se procurer le livre

Dermatologie - endocrinologie - nutrition et diabète: DCEM2 - DCEM3 - DCEM4 est un livre pour nutritionniste permettant d'approfondir vos connaissances bien-être et savoirs en nutrition.

Dermatologie – endocrinologie – nutrition et diabète: DCEM2 – DCEM3 – DCEM4.
Dermatologie – endocrinologie – nutrition et diabète: DCEM2 – DCEM3 – DCEM4.

Présentation de l’éditeur

Implication de Professeurs des universités de toutes les spécialités concernées. Conseils pratiques par des Internes bien classés. Grille de points. Explications complémentaires. Références actualisées. Cotation des cas cliniques par difficulté.

Revue de presse

Préface de la deuxième édition : Cette collection est pilotée par des enseignants titulaires habitués à faire partie des jurys de concours nationaux. Aussi, ils souhaitent ajouter des recommandations à celles du CICN : sur le fond, les questions font souvent appel à des données physiopathologiques, diagnostiques, thérapeutiques, épidémiologiques, ainsi qu'à l'information des patients et aux aspects médicolégaux. Durant l'heure que le candidat consacre à chaque dossier, il faut commencer par lire l'ensemble des questions afin de sentir le fil conducteur de chaque dossier, et d'éviter les réponses doublons. Si besoin, plusieurs diagnostics doivent être évoqués, d'où il faut faire ressortir les plus fréquents ou les plus graves. Les jurys apprécient toujours les réponses argumentées se rapportant précisément au cas clinique. Pour la préparation du concours, les candidats peuvent avoir recours à des références émanant de la Haute Autorité de santé, de l'ansm, du Centre national des concours d'internat (www. cnci. univ-paris5. fr), des conférences de consensus et des conférences d'experts des sociétés savantes (http : //www. bmlweb. org/consensus_ lien. html) ; sur la forme, il est conseillé d'écrire très lisiblement. Surtout ne pas oublier que les correcteurs auront des centaines de copies à corriger en quelques heures, et qu'une présentation claire améliorera significativement le résultat final. Il N'est pas nécessaire de faire de longues phrases, mais il faut faire apparaître le maximum de mots-clés. À l'intérieur de chaque question, on peut commencer par les points les plus importants, ou suivre un ordre chronologique en modulant les items par des mots tels que "surtout" ou "éventuellement". Il faut se méfier des abréviations, nous vous conseillons de n'utiliser que celles mentionnées par le site du Centre national des concours d'internat comme "abréviations autorisées". Les Difficultés relatives de chaque dossier sont cotées de 1 à 3 (certains cas cliniques plus difficiles peuvent être proposés afin de départager les candidats). Néanmoins, il faut garder en mémoire que chaque jury est "souverain" et peut privilégier un aspect du cas clinique en modulant le nombre de points pour chaque question, ou au contraire en comptant zéro à une question en cas d'erreur manifeste. Un Concours se préparant comme un marathon, les auteurs de cette collection vous souhaitent bonne course ! J. -J. Lehot et les enseignants responsables des différents volumes de la collection