Angine rouge

Une angine rouge est une infection bénigne de la gorge touchant principalement les enfants. Portail bien-être vous dit tout sur cette maladie.

Angine rouge : introduction

Êtes-vous souvent sujette à la fatigue ? Ressentez-vous un peu de fièvre ? Un mal de gorge ? Tous ces petits symptômes qui nuisent à votre quotidien pourraient voir leur origine dans l’angine rouge. Pour les détails le concernant, nous vous proposons quelques éléments de réponses pour reconnaître les symptômes d’une angine rouge afin de le soigner au plus vite.

Angine rouge
Angine rouge

Qu’est-ce que l’angine rouge ?

L’angine rouge est une infection bénigne de la gorge qui se manifeste par la rougeur de la muqueuse locale. Les amygdales et le larynx, virés au rouge, sont légèrement enflés. Ce signe différencie l’angine rouge de l’angine blanche qui fait apparaître un genre d’enduit blanchâtre sur les amygdales. L’angine rouge concerne spécialement les enfants de moins de 10 ans. Il faut toutefois faire attention, car c’est un type de maladie peut-être inoffensive, et se soigne facilement. Mais dans certains cas, une aggravation peut être causée par l’angine rouge streptococcique. Cette dernière mène à un rhumatisme articulaire aigu. L’angine rouge est souvent causée par une maladie infectieuse comme la rubéole ou la rougeole.

Quels sont les symptômes d’une angine rouge ?

Comme on l’a vu, l’angine rouge est une infection locale de l’amygdale et du larynx. Elle provoque des douleurs aigües dans la gorge. C’est pourquoi vous avez des sensations de brûlure lorsque vous avalez votre salive. Vous avez même des difficultés à avaler votre repas. L’angine rouge s’accompagne parfois de fièvre, de maux de tête, de toux et d’adénopathies locales. Vous pouvez également avoir une perte subite d’appétit même lorsque vous n’éprouvez pas de grande douleur dans la gorge. Lorsqu’elle est virale, elle peut durer jusqu’à une semaine.

Lors d’un diagnostic, le médecin utilise un outil similaire à un coton-tige, qu’il frottera sur l’amygdale infectée. Lorsque l’écouvillon réagit différemment au contact d’un réactif, c’est que l’on est face à une angine rouge.

Comment soigner une angine rouge ?

Le traitement de l’angine rouge sera en fonction de l’origine de la maladie. Pour atténuer la douleur, vous pouvez prendre un médicament anti-inflammatoire comme de l’aspirine, du paracétamol. Ils ont pour but d’atténuer les effets de la fièvre. L’angine rouge est une maladie qui touche une bonne majorité de la population et survient souvent lors d’un froid glacial ou d’une grande fatigue physique. Elle est bénigne lorsqu’elle est bien soignée. Pour bloquer la propagation des bactéries, il est donc utile de suivre une antibiothérapie jusqu’à la fin, même si les symptômes disparaissent complètement. Pour prévenir l’angine rouge contagieuse, il faut avoir une bonne hygiène de vie. Lavez-vous bien les mains et couvrez-vous bien pendant le froid. En cas de fatigue, renforcez votre système immunitaire en prenant des aliments sains et équilibrés.

L’angine rouge est-elle contagieuse ?

Bien évidemment, l’angine rouge est une maladie que l’on peut facilement contracter dès le contact avec la salive d’un malade. Mais l’aspect contagieux est aussi tributaire du germe impliqué, car lorsque l’angine est rapidement maîtrisée, il ne faut que 24 à 48 heures au malade pour qu’il ne soit plus contagieux.